PARTAGER

Le Jaraaf de Dakar est officiellement champion du Sénégal après sa victoire ce lundi sur le Stade de Mbour (1-0). C’est le 12e sacre des Médinois dont le dernier titre remonte à 2010.

Ça y est, c’est fait ! Le Jaraaf est champion du Sénégal à la suite de son succès hier face au Stade de Mbour 1-0 comptant pour la 28e journée. L’unique but (22 ème) porte la signature de Youssou Paye qui permet aux Médinois de compter 56 points au compteur et ne peuvent plus mathématiquement être rattrapés par Génération Foot qui a été battu plus tôt par l’As Douanes (0-1).
Leader de la Ligue 1 avec 56 pts pour 25 matchs avec 16 points d’avance sur Génération Foot, l’équipe de Malick Daff décroche ainsi son 12e titre. Le club de la Medina va représenter le Sénégal à la Ligue africaine des Cham­pions la saison prochaine.
Sevré de titre de champion depuis la saison 2009-2010 avec celui remporté devant Niary Tally, le Jaraaf renoue avec le sacre 8 ans après. Equipe la plus titrée de notre football local, le Jaraaf a remporté le championnat à 12 reprises : 1968, 1970, 1975, 1976, 1977, 1982, 1989, 1995, 2000, 2004, 2010 et 2018.

C’est dit… C’est dit… C’est dit…

Malick Daff, entraineur du Jaraaf : «C’est un titre que nous méritons»
«Je remercie le Bon Dieu. Le travail a été bien fait. Je remercie tout le staff. Pendant que les gens parlaient, nous on travaillait. C’est un titre que nous méritons. Avoir 9 victoires d’affilée, c’est un record. Pour les gens qui me connaissent, j’ai été champion du Sénégal en 2005 avec une avance de 21 points. On a la meilleure attaque avec 40 buts. J’ai fait mes preuves dans ce pays. J’ai réussi la montée en Ligue 1 avec l’équipe de Diambars. La même chose avec le Port, avant de revenir au Jaraaf et gagner des titres. Je n’ai vraiment pas les mots. Je rends grâce à Dieu.»

Pape Seydou Ndiaye, gardien de but : «On a travaillé dur pour décrocher ce titre»
«On est très contents. Ça n’a pas été facile. On a travaillé dur pour décrocher ce titre de champion du Sénégal. On remercie tous les joueurs, les dirigeants, les membres du staff technique. Cela démontre qu’à force de travailler, on peut réaliser de bonnes choses. C’était un challenge de venir au Jaraaf en quittant Niary Tally. Cela prouve que j’ai fait le bon choix. Il reste encore des journées de championnat, on va rester professionnels jusqu’au bout et jouer les autres matches à fond.»

ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here