PARTAGER

«Ce n’est pas forcément simple à gérer pour le staff, car d’un côté Habib (Diallo) a besoin de garder un certain rythme, mais il faut compter sur Ibra (Niane), qui a réussi de très bonnes choses en préparation (trois buts marqués).» Matthieu Udol, le latéral gauche du Fc Metz, saignant et performant contre Monaco (0-1) dimanche, a ainsi bien pointé l’une des principales épines plantées dans le pied de son club en ce début de saison.
Car même si l’entraîneur lorrain, Vincent Hognon, a affirmé : «Je suis content de pouvoir utiliser Habib. Je compte sur tout le monde et je compte me servir de toutes les armes à ma disposition», il a aussi glissé : «Je ne sais pas jusqu’à quand cela va du­rer…»
Or tout le problème se situe là : l’attaquant international sénégalais Habib Diallo (24 ans, sous contrat jusqu’en 2022), meilleur buteur du club la saison dernière (12 réalisations), est toujours présent. Metz qui lui a donné un bon de sortie n’a pas encore reçu l’offre idoine (il en attend entre 15 et 20 M€) qui pourrait venir de Premier League ou de Bun­des­liga.
Et même si son compatriote Ibrahima Niane (21 ans) lui voue une sincère admiration et en est proche (ils sont tous deux issus de Génération Foot, le centre de formation situé près de Dakar partenaire du club), sa présence finit peut-être par lui peser sur les épaules au moment d’effectuer le dernier geste.
Niane s’est procuré trois occasions, deux du pied droit (55e, 58e) qu’il n’a pas cadrées, et une de la tête (60e), où il s’est heurté à un grand Benjamin Lecomte. Entré à la 59e minute, Habib Diallo (il a joué onze minutes avec Niane), lui, est logiquement apparu un peu juste physiquement et n’a pas pu peser sur la défense adverse.

Des déplacements à venir à Lille, à Paris et à Marseille…
Bref, même si Vincent Hognon assure que cette situation n’a aucune conséquence psychologique néfaste pour les deux hommes, ni pour l’ensemble de son groupe, il est quand même temps de la régler.
D’autant plus que Metz, qui a encaissé un but évitable sur une phase arrêtée (Badiashile, 22e) et n’a pas su profiter de sa supériorité numérique pendant toute la seconde période face à l’ASM, va devoir négocier un calendrier infernal après la trêve internationale. Il y aura des voyages à Lille, à Paris, à Marseille et la réception de Reims, soit quatre des clubs européens cette saison.
Et la performance de Niane ? «Comme toute l’équipe, il aurait pu faire mieux. Surtout, il aurait pu cadrer davantage.» Sera-ce plus facile pour lui quand le dossier Habib Diallo sera réglé, sachant que le mercato ne sera achevé que le 5 octobre ? On peut le penser…
Avec lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here