PARTAGER

L’ancien gardien du Casa Sports, Moussa Soukouna, connaît son troisième club en Ligue 1. Il s’agit de la Lin­guère de Saint-Louis qu’il vient de rejoindre. Un club où il a toujours rêvé d’évoluer.

Moussa Soukouna fait partie de la race des gardiens de Ligue 1 dont le talent n’est plus à démontrer. Sa présence pendant 7 ans au sein du Casa Sports le prouve.
Evoluant sous les ordres de Soumtou Mané et ensuite de Pape Maguette Gning -devenu préparateur des gardiens au Casa Sports-, Moussa Soukouna a donc longtemps gardé les cages du Casa. C’est avec ce club que le portier, formé à Santhiaba de Ziguinchor, a remporté le titre de champion du Sénégal, la Coupe du Sénégal et la Coupe de la Ligue. Après avoir vécu 1 an au Ndiambour de Louga, voilà que Moussa Soukouna a rejoint la Linguère, il y a trois semaines de cela.
Sur le choix du club fanion de la ville du Nord, il dit avoir accompli son rêve qui est de défendre un jour les couleurs des «Samba Linguère». «Mon plus grand rêve c’était de jouer à la Linguère. Cette envie de jouer pour le club saint-louisien remonte à l’année où il remportait son titre de champion du Sénégal. Je m’étais fixé un challenge qui est de jouer à la Linguère avant la fin de ma carrière. C’est un club qui m’a longtemps plu», a-t-il déclaré au bout du fil.
Contacté par les dirigeants du club de Saint-Louis, Moussa Soukouna dit n’avoir pas craché sur l’opportunité qui lui a été offerte de garder les cages du club du président Amara Traoré. Promettant d’aider sa nouvelle formation à sortir de la zone rouge, il dit louer la vision du président Amara Traoré pour faire de la Linguère «un futur grand club».
Venu apporter son expérience à une équipe composée de jeunes joueurs issus des Navétanes, Moussa Soukouna vient de parapher un contrat de six mois avec la Linguère durant le mercato, le temps d’y boucler la saison.
L’ancien portier a connu sa première titularisation dans les buts de la Linguère contre Génération Foot sanctionnée par une défaite à l’issue de la 16e journée de Ligue 1. Moussa Soukouna compte sur les six mois de contrat taper dans l’œil d’un grand club d’Europe et aussi décrocher enfin une première sélection en Equipe nationale locale ou en sélection A.
«Je n’ai rien à prouver. Je ne compte point baisser les bras. Je puiserai au plus profond de moi-même pour atteindre mon objectif qui est de passer un cap. J’ai espoir de pouvoir enfin jouer dans un club européen. Avec Amara tout est possible», admet le portier de 27 ans.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here