PARTAGER

Si le Bayern s’est imposé en finale de la Ligue des champions, c’est bien le Paris Saint-Germain qui est champion des dotations. Constituant une véritable manne financière pour l’ensemble des clubs engagés dans cette compétition, la Ligue des champions peut se montrer très lucrative pour les clubs les plus huppés du tournoi. Dimanche soir, malgré une défaite retentissante pour les Parisiens face aux Bavarois, le club de la capitale va pouvoir se consoler en empochant le plus gros chèque jamais signé par la Confédération européenne.
Un montant estimé à 133 millions d’euros, selon les premières estimations, est supérieur à celui que percevra la formation allemande. En remportant sa sixième Coupe d’Europe des clubs champions de son histoire, le Bayern Munich s’est également offert un petit pactole en empochant sur un seul match la bagatelle de 19 millions d’euros, soit quatre millions d’euros de plus que son adversaire d’un soir.
Avec environ 129,95 millions d’euros de primes engrangées à l’issue du Final 8, le champion d’Allemagne en titre n’est pourtant pas le mieux loti en raison d’une part moins importante liée au Market pool. Et pour cause, RMC Sport est un bien plus généreux donateur que ses homologues allemands.
Un coup de pouce financier qui devrait permettre au PSG de rafler 132,6 millions d’euros.

L’OL bien servi
Eliminé en demi-finales du tournoi à Lisbonne, l’Olympique Lyonnais n’est pas en reste avec une enveloppe chiffrée à 90,1 millions d’euros, soit presque trois fois plus que le LOSC (36,7 millions d’euros) qui s’est arrêté au stade des phases de poules.
Au total, avec les trois clubs fran­çais engagés cette année dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, «la France» cu­mule 259,4 millions d’euros de primes. Une belle bouffée d’air en cette période de crise économi­que.
Avec 90mn.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here