PARTAGER

Respect des préceptes de l’islam, c‘est la prescription de l’imam de Layène pour vaincre le Covid-19. Mame Libasse Laye soutient que cette pandémie est une malédiction divine.

Une vue aérienne ne permet pas de percer le mystère. A perte de vue, une marée humaine blanchâtre décore l‘immense enceinte de Yoff Diamalaye. Dans la dévotion, des centaines de fidèles se sont agglutinés dimanche sur le sable fin devant le mausolée de Seydina Limamou Laye pour célébrer l‘Aid el fitr. Sous haute surveillance dans ce contexte de propagation du Covid-19, la prière dirigée par Mame Libasse Laye s’est tenue dans le respect des mesures d’hygiène et des gestes barrières.
Dès les premières lueurs du jour, des lave-mains ont été installés devant les issues qui mènent au lieu de l’office. Sur le vaste espace, des drapelets blancs sont postés avec 2m de distance l‘un à l’autre. La consigne est claire : chaque fidèle doit prier à côté d‘un drapelet pour le respect de la distanciation sociale. Quelques membres de la garde rapprochée de la famille et des éléments de la gendarmerie se chargent de faire respecter ces mesures. Le principe est défini : toute personne désirant prier doit obligatoire porter un masque et avoir sa natte. Les femmes sont aussi de la partie. Elles sont séparées des hommes d‘une dizaine de mètres
A 8h 30, Diamalaye est tout blanc tandis que la mer adoucit l’atmosphère qui annonce une journée caniculaire. La prière peut débuter sous la direction de l‘imam au visage enturbanné. Pour l‘organisation assez particulière d‘une prière, le sermon de l‘imam Mame Libasse Laye sest particulièrement apesanti sur la pandémie du coronavirus. D‘après le petit-fils de Seydina Limamou Laye, le respect des mesures d‘hygiène ne pourra pas uniquement endiguer la maladie : «C‘est une malédiction divine. Tout homme sur terre a une responsabilité dans l‘apparition de cette pandémie. Musulman comme non musulman. On doit revenir à Dieu. Que chacun cesse de faire ce qui est interdit ! Purifions nos actes ! La fin du monde est proche. C‘est bien de demander aux gens de respecter les mesures d‘hygiène. Cela fait partie des preceptes de l‘islam, mais cela ne suffira pas pour endiguer cette maladie», soutient le petit frère de Mamadou Lamine Laye, porte-parole de la famille.
D‘après le religieux, cette malédiction qui s‘abat sur le monde peut avoir deux explications. Soit, explique-t-il, Dieu n‘est pas content des pratiques humaines sur terre, soit il essaie de mettre à l‘épreuve la foi humaine. Dans les deux cas, indique Mame Libasse Laye, l‘humanité doit cesser de braver les interdits de Dieu. «Avant la médecine, il y a Dieu. Nous devons cesser nos péchés et respecter les principes de l‘islam. C‘est notre seule issue», a plaidé l‘imam, appelant à bannir toute forme de stigmatisation à l‘égard des personnes atteintes du Covid-19.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here