PARTAGER

Le président de la Fédé de basket a tenu à apporter quelques éclairages sur le limogeage du coach des Lions, Abdourah­mane Ndiaye «Adidas». Re­gret­tant la sortie du technicien sénégalais à qui il voue un «grand respect» tout en se réjouissant du travail qu’il a accompli à la tête de la sélection masculine, Me Ndiaye a indiqué que l’Etat ne doit rien à l’ancien sélectionneur. «On ne doit aucun franc à «Adidas». Il était payé en forme de pige. Et en novembre, avec le changement de date de la fenêtre par la Fiba à février, l’Etat ne pouvait pas lui payer ses indemnités à cette période. Donc, je ne comprends pas quand il dit qu’il est resté cinq mois sans salaire», a réagi M. Ndiaye. Selon le patron du basket sénégalais, «la volonté de continuer la collaboration était là. D’ailleurs, c’est pour cela qu’on lui a proposé un contrat de deux ans et trois mois. Il a eu à travailler sans contrat et sans aucun problème. A un moment donné, j’ai pris mes responsabilités et j’ai discuté avec Mous­tapha Gaye parce que c’est aussi de ma responsabilité».
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here