PARTAGER

Le Sahel s’embrase et les Sénégalais regardent leur nombril. Notre classe politique est occupée à se lancer des invectives et à faire circuler des histoires les unes plus invraisemblables que les autres, tandis que nos juges de vertu passent leur temps à regarder les petites culottes des gens qui pourraient être leurs enfants ou petits-enfants. Et pendant ce temps, l’insécurité et l’instabilité allument des incendies dans notre environnement le plus proche. Aucun de nos voisins n’en réchappe, sauf le Cap Vert. Mais on attend que le feu arrive chez nous pour agir, ou constater notre impuissance ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here