PARTAGER

La commune de Déaly, située dans le département de Linguère, a abrité ce dimanche la Journée nationale de l’arbre. Le thème de cette année, «L’arbre au cœur de la planification stratégique territoriale», a été expliqué par le ministre de l’Environnement et du développement durable, Abdoulaye Bibi Baldé, qui a sensibilisé les populations sur l’importance de l’arbre pour leur environnement et l’amélioration de leurs conditions de vie.

«Cette journée, inscrite dans le calendrier républicain, est célébrée chaque année sur l’ensemble du territoire national le premier dimanche du mois d’août. C’est pour moi un réel plaisir de présider au nom de son Excellence Macky Sall la cérémonie officielle de la célébration de la 34ème édition de la Journée de l’arbre», déclare Abdoulaye Bibi Baldé. Le ministre de l’Environnement et du développement durable a saisi l’opportunité pour magnifier et apprécier l’esprit de partenariat entre le Programme régional d’appui au pastoralisme au Sahel et la direction des Eaux et forêts et chasses et la conservation des sols. Selon lui, cette synergie dynamique traduit toute la vitalité de la solidarité gouvernementale, notamment entre les ministères chargés de l’Elevage et de l’Environnement. Pour cela, le ministre est «rassuré» par l’engagement des populations à traduire en actes la vision du chef de l’Etat pour un Sénégal émergent. Les choix portés sur le département de Linguère et particulièrement la commune de Déaly et l’arbre parrain, le venne, ne sont pas fortuits. «Une localité ne pouvait être mieux indiquée que Déaly pour lancer un vibrant appel à la Nation afin qu’elle s’implique davantage dans la restauration de notre couvert végétal, notamment à travers le reboisement», insiste Abdoulaye Bibi Baldé. Il renchérit : «Dans le contexte d’accélération de sa marche vers l’émergence, le département de Lin­guère, zone par essence sylvopastorale, devrait jouer un rôle de premier plan au vu de ses potentialités économiques, so­cia­les, culturelles et de sa position géographique, à cheval entre quatre régions du Séné­gal.» Mieux, précise-t-il, le département de Linguère abrite une exploitation privée de 20 mille ha de plantation de gomme arabique, la plus grande aire de l’Afrique de l’Ouest. Cette réalisation combinée à celle de la grande muraille verte confère au département de Linguère un peuplement de gommiers de plus de 10 millions d’arbres. De l’avis du ministre, le venne, arbre parrain, est une espèce du genre pterocarpus et de la famille des fabacées qui pousse dans le Sahel et au Soudan en Afrique, procure des biens et des services variés aux populations à travers la menuiserie, l’ébénisterie, la pharmacopée, le fourrage d’appoint pour l’élevage. Eu égard à l’envergure des enjeux liés à cette espèce, les autorités du pays ont porté leur choix sur le thème, «L’arbre au cœur de la planification stratégique territoriale». «De nos jours, du fait de son importance économique et surtout de la demande croissante en meubles de bois de rose en Asie, le venne est très ciblé dans le cadre de l’exploitation clandestine et fortement éprouvé dans sa zone de prédilection au Sénégal. Cette espèce est inscrite à l’Annexe II de la Convention sur le commerce international des espèces de faunes et flores sauvages menacées d’extinction entre le bois légal et illégal et de contrôler ainsi le trafic international», poursuit-il.
Le président du Conseil départemental, Me Amadou Ka, et le maire de Déaly, Mamadou Assette Sow, se sont résolument engagés à accompagner la vision du chef de l’Etat en faisant de ces plans d’aujourd’hui des forêts de demain, mais aussi dans la lutte contre le changement climatique.
 bseck@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here