PARTAGER

Au vu de nombreux posts injurieux envers le chef de l’Etat que Adama Gaye a publiés sur les réseaux sociaux, certains se sont posé la question de savoir si le personnage ne cherchait pas à se faire arrêter, pour se faire tailler lui aussi sa tunique de «victime de la dictature de Macky Sall». Néanmoins, au-delà du caractère à la limite pathologique de son langage, n’est-il pas légitime de s’interroger comme lui sur le bien-fondé de confier la gestion des blocs de recherche restant à attribuer à un personnage menacé de prison aux Etats-Unis et en Afrique du Sud, et dont le siège de la compagnie se trouve en Guinée Equatoriale, chez Nguema, qui héberge Yahya Jammeh… Tiens, comme on se retrouve !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here