PARTAGER

A moins d’une semaine du début de l’Afrobasket féminin, le coach des Lionnes, Cheikh Sarr, a publié la liste des 12 sans Ndèye Khady Dieng, Mathilde Diop et Ndèye Thiama Camara. Trois jeunes barrées par la forte concurrence et leur inexpérience.

L’entraineur de l’Equipe nationale féminine de basket a dévoilé lundi soir la liste des 12 Lionnes devant prendre part à l’Afrobasket prévu du 10 au 18 août prochain à Dakar. Trois ont été recalées sur les 15 joueuses qui ont disputé le tournoi international de Dakar. Il s’agit de la meneuse Ndèye Khady Dieng, de l’ailière Mathilde Diop et la pivot Ndèye Thiama Camara.
«Ce n’est pas facile de choisir. Tout le monde est concerné par le projet et les jeunes se battent pour être dans les 12. Ceux qui ne seront pas là méritent d’être dans les 12. C’est juste qu’on ne peut prendre que 12 joueuses. L’envie et la détermination sont là. C’est très difficile d’écarter trois filles dans ce contexte. C’est un exercice très compliqué pour un entraineur. Mais l’expérience et la forme du moment auront leur importance», avait indiqué le coach des Lionnes, à l’issue du dernier match contre l’Egypte (100-58), ce lundi à Dakar Arena.
Finalement, c’est tard dans la soirée, et après de longues concertations avec son staff technique, que le sélectionneur a dévoilé les noms des 12.
Si Mathilde Diop et Ndèye Thiama Camara viennent de rejoindre la Tanière, Ndèye Khady Dieng, seule locale du groupe, a disputé le Mondial à Tenerife, en Espagne. En concurrence avec les deux anciennes, à savoir Mame Diodio Diouf et Binetou Diémé dans le secteur de la Mène, elle a été barrée par la concurrence. Même si, pour beaucoup d’observateurs, elle a réalisé un tournoi correct.
Sur les trois matchs, la meneuse du Dakar Université Club (Duc) n’a pas inscrit le moindre panier en 10 : 30 mn contre la Côte d’Ivoire, 2 pts en 12 : 22 mn contre l’Angola et 4 pts en 19 : 48 mn contre l’Egypte. Certaine­ment trop insuffisant pour rivaliser avec les deux cadres de la Tanière, dans ce secteur où seules deux places étaient disponibles. Un coup dur pour cette joueuse dont la carrière n’a pas été un fleuve tranquille mais qui a eu le mérite de marquer le centième point face à l’Egypte.
Avec Astou Traoré, Yacine Diop et Lala Wone, Mathilde Diop avait aussi de maigres chances d’intégrer le groupe des 12. Surtout que derrière ce trio, il y avait une autre nouvelle au sein de la Tanière, Léna Niang (Temple University), qui a finalement pu s’affirmer et s’imposer afin de convaincre le staff technique.
Finalement, les stats  de la pensionnaire de l’université de Colorado aux Etats-Unis n’auront pas suffi pour peser sur la balance : 2 pts contre la Côte d’Ivoire en 11 : 09 mn, 3 pts en 7 : 25 mn contre l’Angola et 8 pts en 20 : 00 mn contre l’Egypte. Très jeune, Mathilde symbolise cependant l’avenir du basket féminin sénégalais. Il lui reste juste à surmonter la déception et à continuer à nourrir de grandes ambitions avec la sélection.
Quant à Ndèye Thiama Ca­mara, elle n’a pas été très impressionnante durant le tournoi de Dakar. Dans un secteur très fourni avec Maïmouna Diarra, Aïda Fall, Fatou Diagne ou encore Mame Marie Sy et Coumba Sarr, la jeune Lionne ne pouvait espérer mieux. Ses stats : 0 point en 6 : 41 mn contre la Côte d’Ivoire, 0 point en 2 : 26 mn contre l’Angola et 7 pts contre l’Egypte en 17 : 58 mn. A l’image de Mathilde Diop, elle constitue l’avenir du basket sénégalais pour assurer la relève. Après une journée de repos hier, les Lionnes reprennent les entrainements ce matin. Le premier match de l’Afrobasket est prévu le 10 août prochain face à la Côte d’Ivoire au Dakar Arena.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here