PARTAGER

Le feu couve sur les 5 km de terres de feu Serigne Mansour Sy «Borom Daradji» situées entre les communes de Keur Moussa et Diender. A l’origine, un litige foncier sur une superficie de 570 ha qui oppose les populations de Yadé, Seune Sérère et Wolof, Keur Mattar, Ndeuy, Mbissao, Ndié­guène, Pout à un dénommé Mamadou Dia, promoteur immobilier. Qui, selon les populations, face à la presse, hier, s’est personnellement déplacé sur les lieux en compagnie du maire de Keur Moussa, Momar Ciss, pour lui faire visiter les champs du défunt marabout. Et à leur grande surprise, le lendemain matin un topographe a été trouvé sur les lieux. Lequel a été sommé de vider les lieux par les populations et les gardiens des champs. Ce que ce dernier a refusé, selon les populations qui l’ont ensuite attaqué. Il a porté plainte. Et l’enquête ouverte par la Brigade territoriale de Pout a abouti à la convocation de huit d’entre eux pour audition. Les populations en colère avertissent : «Nous n’allons pas céder à l’intimidation, ces terres génèrent des milliards et constituent notre unique source de revenus. C’est notre zone d’activités et Feu Serigne Mansour Sy nous avait donné ces terres pour gagner notre vie. Nous cultivons toutes sortes de légumes et des fruits dans les champs.» Elles se disent prêtes à y laisser leur vie.
Nous avons essayé de joindre le maire Keur Moussa indexé, mais son téléphone sonne dans le vide.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here