PARTAGER

Au moment où la question de l’identité est agitée dans tous les sens, le philosophe Dr Boubacar Camara a choisi l’option d’aborder le sujet à travers un nouveau livre. Celui-ci a fait l’objet d’une cérémonie de dédicace à L’Harmattan, qui a édité l’œuvre philosophique de cet enseignant au Département de philosophie de l’Ucad.

L’identité en questions : Réflexion autour d’un concept multi référentiel est le titre du nouveau livre philosophique écrit par Dr Boubacar Camara. Edité par la maison d’édition L’harmattan, cet œuvre est riche de 222 pages et comprend 4 parties dont la première traite de la question de l’identité, de la différence communicationnelle à celle conceptuelle, alors que dans la deuxième partie, l’auteur évoque un concept aux multiples enjeux. La troisième partie de son ouvrage porte sur l’identité comme rapport et une quatrième partie qui tourne autour de l’identité dans le débat contemporain.
Lors de la cérémonie de dédicace, Dr Boubacar Camara a évoqué les raisons qui l’ont poussé à parler de la question de l’identité. «C’est un sujet qui ouvre notre esprit à l’étonnement philosophique tant bien que même que l’étendue n’est pas suspendue», a déclaré Dr Boubacar Camara qui dit avoir cherché à travers son ouvrage à montrer comment les questions deviennent des problèmes. «Traiter la question de l’identité est un exercice peu aisé», reconnaît Dr Camara qui vient d’entamer sa carrière d’enseignant titulaire au Département de philosophie à l’Ucad.
«La question de l’identité est un concept fourre-tout», fait remarquer Dr Camara qui, depuis 2013, est porté à la présidence du Conseil de surveillance de l’Agence nationale de la Case des tout-petits (Anctp). L’identité est un concept qui «comporte des enjeux pour notre humanité», si l’on se fie à l’auteur-philosophe qui se pose les questions à savoir : «Doit-on ignorer la diversité culturelle ? Doit-on refuser le multiculturalisme dans un monde devenu réfractaire ?» «La problématique de l’identité traverse tous les âges», soutient Dr Camara qui en arrive à la conclusion que «l’identité doit être pensée en termes de rapport». Pour lui, elle «signifie ce qui est identique, ce qui est parfaitement semblable tout en restant distinct».
«Il n’y a d’universel que dans la différence. Il faut s’accommoder», recommande l’auteur qui a reçu l’onction du ministre-conseiller à la Présidence, El Hadji Hamidou Kassé, qui estime que c’est un livre bien à propos. «L‘identité ne résulte pas d’un choix, elle s’impose à l’individu historiquement», indique M. Kassé qui souligne que l’auteur expose «l‘identité au défi de l’altérité».
«Il n’est pas dans la dimension spéculative, il aborde avec exhaustivité la question de l’identité», mentionne le ministre-conseiller sans manquer de souligner que l’identité politique, celle religieuse et culturelle sont des questions sensibles parce que «porteuses de crise».
Agé de 36 ans, Dr Boubacar Camara a fait ses études supérieures à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Il vient ainsi d’apporter sa contribution au débat que les auteurs philosophes ont toujours entretenu autour de la question de l’identité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here