PARTAGER

Cheikh Hamidou Kane a expliqué devant un important auditoire à l’Institut français de Dakar les thématiques des différentes œuvres qu’il a écrites. Celles-ci sont intrinsèquement en rapport avec nos réalités africaines.

Devant d’éminents professeurs, collègues et élèves venus de différents établissements scolaires et universitaires de Dakar, l’auteur de L’aventure ambiguë a essentiellement axé son exposé sur des thèmes majeurs de son ouvrage. Cheikh Hamidou Kane n’a pas manqué de parler de l’enracinement aux valeurs africaines. Tout en n’oubliant pas aussi l’idée d’enracinement, il concède «l’ouverture à la modernité». Il ajoute que «l’ouverture d’un monde consacré, instructif et édifiant doit participer à l’éducation des enfants».
L’auteur a aussi insisté sur le rôle essentiel et l’importance de la présence de la femme dans nos sociétés à travers le personnage de «Daba Mbaye dans la grande royale de L’aventure ambiguë» pour favoriser ce qu’il appelle par-là «l’unité africaine par le don de la vie».
Dans un monde marqué par la liberté de conscience des individus, Cheikh Hamidou Kane milite pour «une coexistence des religions qui est un gage de paix durable». On notera au cours de cette rencontre le témoignage du Professeur de philosophie Abdoulaye Elimane Kane. Il fera savoir : «Cheikh Hamidou Kane a participé à la formation d’un type d’hommes épanouis, aidé à bannir les fondamentalismes de tous bords et est un homme qui a fait de l’enracinement à la culture un credo.»
Pour sa part, le doyen Amadou Ly de la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar a reconnu en cet homme dit «’’L’intemporel’’ une personne de synthèse ou de symbiose réussie, comme disait le poète Léopold Sédar Senghor».
Cheikh Hamidou Kane, issu d’une famille d’hommes de lettres, a occupé d’importantes fonctions administratives. Haut fonctionnaire nommé gouverneur en mars 1960, il devient par la suite du ministre du Développement et du plan, chef de Cabinet sous le régime du Parti socialiste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here