PARTAGER

Grâce à un immense Mohamed Salah, auteur d’un doublé et de deux passes décisives, Liverpool a battu la Roma (5-2) en demie aller de Ligue des Cham­­­­­­pions. L’interna­tional sénégalais, Sadio Mané, s’est offert son 8e but de la compétition.

Liverpool s’est largement imposé contre la Roma, lors d’une demi-finale aller de Ligue des Champions spectaculaire (5-2). A Anfield, Mohamed Salah a inscrit deux buts et donné deux passes décisives. La performance de Liverpool à Anfield avait déjà été énorme face à Manchester City lors du tour précédent, en inscrivant trois buts au champion d’Angleterre (3-0). Mardi, les Reds en ont mis deux de plus à la Roma. Mais avec deux réalisations dans les dix dernières minutes, les Romains peuvent encore espérer réussir le même coup qu’au match retour contre Barcelone, en quart de finale (1-4, 3-0). S’ils s’en sortent bien en fin de match, les hommes de Di Francesco ont aussi dominé les vingt premières minutes. Le 3-4-3 mis en place par le technicien italien -comme au retour contre Barcelone- a beaucoup gêné les Anglais, et Kolarov est passé tout près d’ouvrir le score d’une frappe lourde de 25 mètres. Karius, auteur d’une faute de main sur le coup, a été sauvé par sa barre (18e). La Roma avait laissé passer sa chance, et Liverpool a progressivement repris le contrôle du jeu. Après deux énormes opportunités gâchées par Mané et un but refusé au Sénégalais pour une position de hors-jeu, la domination des Reds a été récompensée par un doublé génial de l’inévitable Salah. Intenable, l’Egyptien a ensuite offert deux buts à Mané (56e) et Firmino (61e) -dont le premier certainement entaché d’une position de hors-jeu de Salah-, puis le Brésilien a repris de la tête un corner de Milner pour enfoncer les Italiens (5-0, 68e). Sous l’eau, ceux-ci n’ont pas lâché, à l’inverse de leur adversaire, qui a levé le pied. La Roma a alors profité d’une erreur de Lovren pour réduire l’écart par Dzeko (5-1, 81e), puis par Perotti sur un penalty (un peu) généreux (85e).

Sadio Mané dépasse Demba Bâ, égale Mamadou Niang
Après avoir devancé Demba Ba avec 7 buts, Sadio Mané rejoint l’ancien capitaine de l’Equipe nationale et de l’Olympique de Marseille, Mamadou Niang au palmarès des meilleurs buteurs de la Ligue des champions. Auteur d’une bonne prestation, l’attaquant des Lions aurait pu s’offrir un triplé s’il n’avait pas manqué de lucidité lors de ses trois occasions franches, en première période. Il deviendra par la même occasion, le meilleur buteur sénégalais de l’histoire de la Ligue des champions. Avec 9 réalisations. Dame Ndoye reste le recordman sénégalais. A un pied d’une finale historique, l’occasion ne pourra être aussi belle, lors de la manche retour, pour écrire une nouvelle page du football sénégalais.

Salah punit ses anciens coéquipiers
En marquant son 31e but en Championnat samedi contre West Brom (2-2), Mohamed Salah avait d’ores et déjà égalé le record de réalisations sur une saison de Premier League à 20 équipes (à égalité avec Alan Shearer, Cristiano Ronaldo et Luis Suarez). Mardi, l’Egyptien, qui était encore romain il y a moins d’un an, est devenu le premier joueur africain à passer la barre des 9 buts en Ligue des Champions sur un exercice. L’attaquant des Reds a même atteint les 10 unités dans la compétition : le Pharaon a d’abord enroulé une frappe extraordinaire depuis le coin droit de la surface qui a nettoyé la lucarne de Ramses (1-0, 36e). Lancé en profondeur par Firmino, il a ensuite trompé, d’un petit ballon piqué, le gardien romain sorti à sa rencontre (2-0, 45e). Mais Salah ne s’est pas arrêté là, puisqu’il a ensuite été passeur décisif sur les deux buts suivants, pour Mané (56e) puis Firmino (61e). Anfield ne s’est pas fait prier pour lui offrir un standing ovation au moment de son remplacement par Ings (75e).
Wdiallo@lequotidien.sn
(Avec lequipe.fr)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here