PARTAGER

Pape Alé Niang a fait une publication au «titre aguicheur» et d’une «médiocrité sans bornes», d’après les cadres de l’Apr de Podor.

Les cadres de l’Alliance pour la République du département de Podor «s’indignent» de la parution du livre du journaliste Pape Alé Niang intitulé «Scandale au cœur de la République : le dossier du Coud». Boucliers de Cheikh Oumar Hanne cité comme responsable de mauvaise gestion, ces membres du parti présidentiel considèrent que Pape Alé Niang «révèle dans cette publication au titre aguicheur une médiocrité sans bornes». Dans un communiqué, les cadres de l’Apr-Podor dénoncent : «Non content de faire une simple reprise d’un rapport connu de tous et de surcroît exploité et déchiffré dans ses moindres détails, il affiche clairement sa poltronnerie en s’abstenant de faire une quelconque analyse ou prise de position sur les faits qu’il relate et dont l’origine se trouve être ce rapport contesté avec véhémence. Le sentiment le plus partagé est que cette publication est tout simplement un coup de boutoir de plus, asséné au régime en place par un opposant sans courage abrité derrière son statut de journaliste».
Les camarades de parti de l’actuel ministre de l’Enseignement supérieur soutiennent que Pape Alé Niang ne doit pas utiliser son droit à la liberté d’expression et «bafouer les droits d’autrui». L’Apr Podor souligne que ce rapport de l’Ofnac exploité dans le livre n’a «jamais fait l’objet d’un droit de réponse qui du reste est un droit légitime et absolu». Ces partisans de Macky Sall estiment que la lecture de ce livre donne «un fort sentiment de dépit». Ainsi, «on peut comparer ce livre à un morceau innommable d’une vacuité abyssale. En réalité, Pape Alé Niang est aussi un vecteur pour inoculer la haine et l’envie de nuire», accuse-t-on.
S’appuyant sur l’adage «le chien aboie, la caravane passe», les cadres de l’Apr-Podor soutiennent le Cheikh Oumar Hanne «ébranle parce qu’il est en train de bonifier tous les chantiers en souffrance dans les institutions d’enseignement supérieur». Une «résurrection» des réalisations du Président qui «réveille en même temps les envieux et incapables». Ils contre-attaquent : «L‘intensité de l’attaque personnelle dont il est la cible est proportionnelle à l’espoir qui renaît dans le secteur qui lui a été confié. Les projets se transforment en réalisations pour étoffer le bilan du chef de l’Etat.» Les cadres de l’Apr-Podor se disent déterminés à soutenir le maire de Ndioum contre toute attaque venant des «envieux malintentionnés et des marchands d’illusions».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here