PARTAGER

Wally Ballago Seck fait dans le social, et l’a démontré en offrant les produits de son dernier album aux pensionnaires du Village d’enfants Sos. L’album est composé de 9 titres et est baptisé «Apéro», live 2017, avec des morceaux connus, qui ont été repris tout en mbalax.

«Il y a 10 ans, je ne pouvais même pas m’acheter une paire de chaussures. Si aujourd’hui j’ai pu avoir tout ce que j’ai, par la grâce de Dieu, c’est mon devoir de le partager avec les enfants.» Ces mots prononcés par Wally Ballago Seck, lors du lancement de son opus, «Apé­ro», ne sont pas que du vent sans effet. Ils ont été traduits en acte par le Prince des Faramarene. Lequel a dédié son album composé de 9 titres au Village d’enfants Sos.
Les retombées de la vente de cet album seront destinées aux pensionnaires du village. Mieux encore, une chanson tout entière leur a été consacrée. C’est d’ailleurs le premier et le seul titre nouveau dans «Apéro», live 2017. Parce que, l’on apprend que les autres chansons sont des morceaux repris en live mbalax, et sont déjà connus de tous.
Pour justifier le titre de l’album, «Apéro», Wally a expliqué qu’il est en train de faire une carrière, et ce n’est pas sur 1 mois, ni 1 an que cela se fait. «Et comme je vais bientôt sortir un album international, pour ne pas bouleverser les idées, quand je dis album live 2017, et que l’autre opus arrive successivement, ce serait comme si je faisais une course. C’est aussi, pour que les Sénégalais ne pensent pas que j’ai oublié le mbalax», souligne M. Seck.
S’agissant de son acte vis-à-vis de ces enfants, il souligne : «Les enfants sont un cadeau de Dieu, le Président Macky Sall a été un enfant, ainsi que tant d’autres personnalités. Donc, ce sont les enfants l’avenir de demain. Et pour les aider, je n’attends aucun soutien, ni quelque chose en retour. Je ferai ce que j’ai à faire pour ces enfants.» Reve­nant sur ce qui le lie aux enfants, parce qu’il s’en soucie beaucoup, il répond : «Je suis tout simplement sensible à la cause des enfants. Je voudrais aussi montrer le chemin à ma progéniture, pour que quand je ne serais plus de ce monde, qu’elle prenne la relève.» Au surplus, à la de­mande de ces enfants par la voix de Djimel Ba, qui veulent que Wally soit leur ambassadeur, ce dernier n’a pas hésité à donner son accord. «J’accepte d’être votre ambassadeur, je suis content d’être avec vous et ému du fait que vous m’avez choisi comme votre ambassadeur.»
La cérémonie a été marquée par des témoignages émouvants de Sanex, artiste comédien, sur Wally, et sur lui-même, qui n’a pas connu sa maman. Le comédien n’a pu terminer son discours, étreint par l’émotion, et contraignant Wally à essuyer aussi quelques larmes.
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here