PARTAGER
Le ministre Mansour Faye remettant des kits alimentaires à Salémata.

La commune de Yenne, localité pilote au même titre que Guinaw Rail (Pikine) dans ce projet, a bouclé la distribution des kits de secours de l’Etat destinés aux populations. «Nous avons procédé à la distribution à partir du 28 sur la base d’un calendrier que nous avons établi sur 10 jours et nous avons terminé le 7 mai», a noté le maire de la commune Gorgui Ciss samedi, lors de la réunion d’évaluation du comité local. 1 146 ménages issus pour 831 du ciblage communautaire et le reste du Registre national unique (Rnu) ont reçu le kit alimentaire. «1 146 kits alimentaires ont été distribués. Il reste une seule personne que nous n’avons pas pu identifier et qui nous est venue du Rnu, mais on ne la connaît pas. Chaque bénéficiaire a reçu son kit alimentaire.

Et à la fin avec la supervision de la gendarmerie et du Développement communautaire, tout s’est très bien passé», a poursuivi le maire socialiste. Ces précisions faites, M. Ciss a défriché quelques pistes pour permettre une meilleure efficience de la distribution des kits alimentaires qui se poursuit dans les autres communes du pays. «De la même manière que l’Etat a contracté avec des transporteurs, il devrait contracter avec des sociétés de manutention pour assurer le déchargement au plus vite», a-t-il dit d’avis que le manque de professionnels dans ce secteurs conduit à des jours de perdus dans une action d’urgence qui demande de la célérité. «A chaque fois qu’un camion quitte le Secrétariat à la sécurité alimentaire pour venir dans une communauté, il faut penser à des manutentionnaires parce que ce sont des quantités énormes de vivres qu’il faut décharger», a-t-il exhorté tout en décriant les «800 ou 750 francs pour la tonne» alloués aux manutentionnaires de circonstance. Il a aussi exhorté les communes n’ayant pas encore procédé à la distribution à élaborer un calendrier de distribution afin d’éviter des rassemblements en cette période de propagation du Covid-19. «Pour éviter des bousculades, il est opportun de dresser un calendrier de remise des kits pour empêcher que dès le premier jour, tous se ruent au lieu de distribution», a dit l’édile de Yenne, appelant dans cette veine au renforcement de la coopération avec les services de défense et de sécurité. «Il faut absolument renforcer la coopération avec les forces de défense et de sécurité parce que c’est indispensable si nous voulons qu’il y ait de la transparence, un contrôle et surtout un maintien de l’ordre», a-t-il assuré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here