PARTAGER

Coach-adjoint de l’Equipe nationale U20 du Sénégal, Sidate Sarr nous dresse le bilan du premier tour de la Can 2017 et parle des chances du Sénégal face au Cameroun qu’il croise ce samedi (19h) en quarts de finale de cette compétition. Et sur le débat concernant le statut de favori, l’ancien coach de Ngor estime que si avec ses quatre titres de champion d’Afrique, le Cameroun peut être désigné comme favori, on peut aussi attribuer ce même statut aux Lions au vu de ce qu’ils ont montré sur le terrain.

Niveau du jeu
«Je crois que la Can 2017 connait  un niveau acceptable. Le jeu s’est amélioré au fil des rencontres malgré le mauvais état des terrains. L’autre aspect qui renforce cet argument est qu’il existe un nivellement des valeurs au niveau des équipes. D’ailleurs vous avez constaté qu’il a fallu attendre la dernière journée des matchs de poules pour avoir le tableau complet des quarts de finale. Le Sénégal et le Ghana ayant été les premiers à valider leur ticket lors de la 2ème journée. Ce qui prouve qu’il n’y a plus de petites équipes.»

Elimination du champion en titre et du pays organisateur
«Le champion en d’Afrique en titre, la Côte d’Ivoire, a disputé la Can avec une équipe en reconstruction. L’autre élément à verser dans l’analyse de cette élimination de l’Equipe ivoirienne, c’est qu’ils ont un nouvel entraîneur, Michel Dussuyer, qui n’avait pas assez de repère avec son groupe. La Côte d’Ivoire n’est plus cette équipe qui avait remporté le titre continental lors de l’édition 2015. C’est une formation qui a joué sans quelques joueurs clefs, comme Yaya Touré, Kolo Touré et le gardien Kopa Barry qui ont pris leur retraite. A cela s’ajoute la blessure de Gervinho qui n’a pu prendre part à cette Can. Quant au  pays organisateur, le Gabon, il faut signaler qu’il est rentré timidement dans la compétition. Investi d’un excès de confiance,  cette équipe gabonaise croyait battre facilement la Guinée-Bissau qui disputait sa première Can. Les Panthères du Gabon ont manqué d’engagement et de détermination lors de leur premier match (1-1). A l’arrivée, les partenaires de Aubameyang voient leur parcours s’arrêter au premier tour après avoir enregistré trois nuls de suite.»

Performance du Sénégal
«Je touche du bois, l’Equipe du Sénégal s’est montré très convaincante à l’issue du premier tour. Les Lions ont fait montre d’un certain engagement. On a vu une équipe sénégalaise bien en place techniquement et tactiquement. Et peut compter sur des individualités comme Sadio Mané et Diao Baldé Keïta pour faire la différence. Ce sont deux joueurs qui pourront apporter des solutions sur les côtés lorsque  qu’il est surtout difficile de contourner le bloc au milieu de terrain. En plus de ces deux joueurs qui aiment provoquer, Aliou Cissé dispose d’un joueur comme Henry Saivet qui a retrouvé toutes ses sensations. Je ne ferai pas l’économie des belles prestations de Gana Guèye et Cheikhou Kouyaté au milieu de terrain. La défense n’est pas en reste avec surtout le duo Kalidou Koulibaly-Kara Mbodji qui constitue la paire centrale la plus sûre de la Can. Le portier Abdoulaye Diallo s’est montré à son meilleur niveau en s’illustrant de la plus belle des manières surtout lors du premier match contre la Tunisie.»

Ce qu’il faut améliorer chez les Lions
«Hormis la fébrilité dans l’animation offensive notée contre la Tunisie, je pense qu’il n’y a rien à signaler. On ne sentait pas de relation entre le milieu et l’attaque surtout en seconde mi-temps dominée par les Tunisiens. Mais Aliou Cissé a su gommer ces imperfections lors des deux derniers matchs de poule.»

Quart de finale Sénégal-Cameroun
«Si on se réfère à ses quatre titres de champion d’Afrique, le Cameroun peut être désigné favori face au Sénégal qui n‘a pas encore remporté de trophée continental. Mais si l’on se base sur ce que les Lions ont montré sur le terrain lors du premier tour, l’on peut se permettre de dire qu’ils ont des arguments à faire valoir face aux Camerounais. Le Sénégal est une équipe qui a faim et qui veut gagner la Can. Si les Lions affichent la même envie qui leur avait valu de venir à bout de la Tunisie, je pense qu’ils pourront se retrouver dans le dernier carré en sortant le Cameroun. L’autre raisonnement est que les quarts de finale constituent  des matchs couperet. Ce qui équivaudrait à dire que c’est des matchs de coupe qu’on ne joue  pas mais qu’on gagne. Le Sénégal dispose de l’envie de se retrouver au sommet et de décrocher ce trophée après lequel les Sénégalais courent depuis fort longtemps.»

L’équipe la plus impressionnante
«Le Sénégal est l’équipe qui m’a le plus impressionné au vu de ce qu’elle a démontré sur le terrain. Réussissant à tirer leur épingle du jeu dans un groupe qui n’était pas du tout facile, les poulains de Aliou Cissé ont réussi une performance offensive en marquant six buts et en présentant une bonne défense qui n’a pris que deux buts en trois sorties. L’autre équipe qui a marqué mon esprit est celle du Maroc qui a sorti au premier le champion d’Afrique, la Côte d’Ivoire. Cette formation marocaine est une équipe qui affiche une belle qualité technique et qui est présente sur le plan tactique. D’ailleurs je vois le Sénégal et le Maroc en finale si toutefois leurs chemins ne  se croisent pas. Je ne serai pas surpris de les voir se retrouver à ce stade de la compétition.»
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here