PARTAGER

Dans le cadre d’une visite de chantiers mercredi, Seydou Sy Sall a promis le début de la vie humaine à Diam­niadio «normalement à la fin de l’année». Le délégué général à la Promotion des pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose qui s’est gardé de donner des chiffres sur le taux d’avancement des travaux a par contre exprimé sa satisfaction.

C’était le 24 mai 2014 que le président de la République avait lancé le début des travaux du pôle urbain de Diamniadio. Avant-hier, coïncidant avec son troisième anniversaire, la délégation générale à la Promotion des pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose a effectué une visite pour s’enquérir de l’état d’avancement des logements, mais aussi des infrastructures qui doivent constituer la nouvelle ville. Un constat de visu à la satisfaction du délégué général à la Promotion des pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose. Seydou Sy Sall annonce même le début du démarrage de la vie à Diamniadio à la fin de cette année. «L’installation des premières familles est normalement attendue en fin d’année. Elles pourront s’installer dans des logements qui seront réalisés par des promoteurs comme Getran et SenegIndia», a déclaré l’ancien ministre de l’Urbanisme et de l’habitat.

Logements sociaux entre 13 à 20 millions
Afin de favoriser une vie humaine, un programme de voierie a été lancé par la Dgpu. Mis en œuvre par l’entreprise Ecotra en collaboration avec le groupe allemand Tauber, ce projet va permettre la réalisation de routes, des réseaux d’assainissement, entre autres. Ainsi, 35 ingénieurs sénégalais, sélectionnés par le biais d’un concours, ont été recrutés par Ecotra. En effet, Diamniadio sera un creuset d’excellence pour l’enseignement supérieur et la recherche. La ville abritera la 2ème université de Dakar, à savoir l’Université Ama­dou Makhtar Mbow (Uamm), la Cité du savoir et un Centre hospitalier universitaire d’envergure nationale.
En perspective du démarrage des activités de l’Uamm prévues en décembre, le recteur apprécie à sa juste valeur les projets de la Dgpu. «En décembre, nous allons démarrer avec une cohorte de 6 000 étudiants. Donc, nous aurons des problèmes en logement pour les enseignants, car 6 000 étudiants nécessitent 240 enseignants. C’est 100 à 150 membres de personnel administratif et technique. Donc, nos besoins en logement sont présents», souligne Omar Guèye, recteur de l’Uamm. Quoi qu’il en soit, le prix des logements sociaux varie entre 13 et 20 millions.
En attendant, dès la fin de juin, un grand centre de recherche dont le développeur est le Pr Soul­eymane Mboup sera inauguré par le président de la Ré­publique. «Les travaux de la Cité du savoir sont très avancés avec le ministère de l’Enseigne­ment supérieur. Bientôt, il y aura la vie dans la ville», assure Seydou Sy Sall.
Concernant le parc industriel dont la première phase est terminée, les responsables annoncent la manifestation d’intérêt d’une quarantaine d’entreprises.
bgdiop@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

  1. très bel article
    mais il serait bien de montrer la cité des Fonctionnaires de Diamniado
    il y a plein de surprise au niveau de la qualité
    les villas sont avec de grosses fissures
    l »état a arnaquer par l intermediaire de Peacock investissement les malheureux acheteurs qui n ont que leurs yeux pour pleurer
    Le Quotidien faite votre travail d information

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here