PARTAGER

Après avoir passé 5 ans à la tête du ministère des Sports, Matar Ba a été reconduit à ce poste. Du coup, il est bien parti pour battre le record de longévité détenu par Feu François Bob, qui a passé 7 ans au Département des Sports.

Sans surprise, Matar Ba a été reconduit à la tête du ministère des Sports à l’issue du remaniement du gouvernement intervenu ce dimanche.
En poste depuis 2014, Matar Ba boucle en juillet prochain ses 5 ans au Département des Sports. Du coup, et suite à sa reconduction, le maire de Fatick est bien parti pour titiller le record de Feu François Bob. En effet, le dernier ministre des Sports de Senghor et le premier du Président Diouf détient le record de longévité avec une durée de 7 ans.
Nommé en avril 1978 à la place de Joseph Mathiam (le premier à battre les records de longévité avec 5 ans et 8 jours), François Bob démissionne en 1985 pour raison de famille. La maladie de deux de ses enfants a fait quitter les affaires celui qui est considéré comme l’un des meilleurs ministres des Sports du pays.
Avant lui, le Sénégal a connu son premier patron des Sports du nom de Alioune Tall, qui a été le premier secrétaire d’Etat de la Jeunesse et sports puis ministre des Sports. Arrivé aux affaires en janvier 1959, il quitte un an et 4 mois plus tard sous le régime du duo Léopold Sédar Senghor-Mamadou Dia.
A sa suite arrive Amadou Baba­car Sarr qui devient ministre de la Jeunesse et des sports, ministre de l’Education populaire et ensuite de la Jeunesse et des sports. Il restera jusqu’au 19 décembre 1962, soit un an et 7 mois.

Matar Ba, 24e minis­tre des Sports depuis l’Indépendance
Le ministre Demba Diop qui le remplace n’aura pas la chance de boucler un an de service. Il quitte les Sports le 9 décembre 1963, après les Jeux de l’Amitié. Malheu­reusement, le Mbourois connaîtra une fin tragique le 3 février 1967 à Thiès où il sera assassiné.
Après les troubles de 1968, Lamine Diack, un pur produit du sport, arrive au Département des Sports. «Le père des réformes» est nommé en juin 1969, Commissaire général aux Sports, secrétaire d’Etat de la Jeunesse et des sports. L’ancien président du Jaraaf quitte son poste en 1973, soit près de 4 ans après. Il est remplacé par Joseph Mathiam qui va se taper une longue durée de 5 ans. Avant de passer le témoin à François Bob (voir plus haut).
Landing Sané va succéder à François Bob. Il arrive aux affaires en 1985 et repart trois ans après. A sa suite, un autre sportif va débarquer, il s’agit de Abdoulaye Mactar Diop, ancien président de la Fédération sénégalaise de handball. Il fait 5 ans avant de céder la place à Ousmane Paye qui quitte en 1998. Ibrahima Guèye qui a suivi a été le dernier ministre des Sports sous Abdou Diouf. Il est resté au poste jusqu’en avril 2000.
De 2000 à 2012, le Sénégal va connaître 8 ministres des Sports avec comme fait marquant le très chanceux Joseph Ndong. Ce dernier ayant été le premier ministre des Sports sous lequel le Sénégal arrivé qualifié en finale d’une Can et a atteint les quarts de finale d’un Mondial.
Le magistrat Youssoupha Ndiaye va après prendre le relais en novembre 2002. Tour à tour vont suivre El Hadj Daouda Faye, Issa Mbaye Samb, Dr Bacar Dia, Mamadou Lamine Keïta, Faustin Diatta, le «revenant» Abdoulaye Mactar Diop (pour seulement 6 mois).
Elu président de la République le 25 mars 2012, Macky Sall s’est tapé un record en nommant trois ministres des Sports en seulement 2 ans ; à savoir Malick Gakou, Mbagnick Ndiaye et Matar Ba. Ce dernier, 24e ministre des Sports depuis l’indépendance, intronisé le 6 juillet 2014, ayant été reconduit ce dimanche 7 avril 2019.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here