PARTAGER

Le pianiste compositeur Lorenzo Naccarato et ses deux complices, Benjamin Naud à la batterie et Adrien Rodriguez à la contrebasse, ont séduit pour leur première en terre africaine. En toute complicité, ils ont sans doute joué le meilleur jazz de l’édition 2019 du Festival international de Saint-Louis.

A Saint-Louis, c’était la première en Afrique pour le trio. Un détail assez important pour mériter d’être noté par le pianiste Lorenzo lui-même juste après son entrée en matière. Il a fait savoir que c’est la première fois qu’il se produisait sur le continent noir avec ce trio formé depuis sept ans. Les trois hommes qui s’entendent à merveille, font corps. Dans une parfaite entente, ils installent le public dans l’univers du jazz, ce jazz au sens premier du mot et pour lequel beaucoup d’amoureux de cette musique ont fait de milliers de kilomètres pour atterrir à Saint-Louis du Sénégal.
Ceux-là auraient certainement bien noté les responsables de la programmation de l’association Saint-Louis Jazz, tellement le trio a été génial. Entre autres tubes, ils jouent six des dix morceaux de leur dernier album Opus Nova sorti en 2018. Les trois hommes ne font rien au hasard même s’ils se permettent des belles improvisations pour bercer le public. Ce qui est sûr c’est que les festivaliers ont été bien servis dans ce concert où il n’y a eu que du jazz et seulement du jazz.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here