PARTAGER

Neuf mois après avoir quitté son poste de sélectionneur pour rester au chevet de sa fille, décédée en août des suites d’un cancer des os, Luis Enrique est de retour. «C’est un jour spécial pour moi et ma famille. Je suis de retour à la maison pour terminer le travail que j’ai commencé. L’objectif est d’être un des favoris à l’Euro. J’ai hâte de voir les joueurs. Je ne vais pas changer beaucoup de choses», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse ce mercredi midi. L’ancien coach du Barça et de la Roma est évidemment revenu sur l’imbroglio qui a vu son intérimaire Robert Moreno être débarqué, à sa demande : «Je suis contraint de donner plus d’explications que je ne le voudrais parce qu’il y a eu une polémique. Le 12 septembre, lors d’une réunion de 20 minutes chez moi, je lui ai dit que je me sentais bien et que je voulais entraîner de nouveau. Lui, il m’a dit qu’il voulait faire l’Euro à la tête de l’équipe avant de redevenir mon adjoint l’été prochain. Etre aussi ambitieux, vu la situation, est déloyal selon moi. Et j’ai donc décidé de me passer de lui.» Il en a remis une couche par la suite : «La vie te permet de voir qui est ton ami ou pas, en qui tu peux avoir confiance ou pas. Moi, j’ai pris des décisions par rapport à mes valeurs. Sur l’aspect professionnel, je n’ai rien à dire à l’encontre de Robert Moreno. Je pensais n’avoir rien à dire non plus sur la personne qu’il est, mais…»
Lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here