PARTAGER

 

L’Union africaine n’a pas apprécié la sortie de Donal Trump hier qualifiant de « pays de merde » l’Afrique et Haïti. Par Ebba Kalondo, porte-parole du président de la Commission de l’Ua Moussa Faki, l’Ua affirme que «cette déclaration extrêmement dérangeante va complètement à l’encontre des comportements et des pratiques acceptées».

Par Malick GAYE

«Blessantes» et «dérangeantes» tels sont les adjectifs utilisés par l’Union africaine pour protester contre la sortie de Donal Trump. Qui a comparé l’Afrique et Haiti comme des « pays de merde ».  « Ce n’est selon moi pas seulement blessant pour les gens d’origine africaine aux Etats-Unis, mais aussi pour les citoyens africains. C’est d’autant plus blessant compte tenu de la réalité historique du nombre d’Africains qui sont arrivés aux Etats-Unis comme esclaves » a confié Ebba Kalondo, porte-parole du président de la Commission de l’Ua Moussa Faki à l’Afp. Pour elle, cette « déclaration extrêmement dérangeante va complètement à l’encontre des comportements et des pratiques acceptées ». D’autant plus que les « Etats-Unis restent un exemple extrêmement positif de la manière dont l’immigration peut donner naissance à une nation ». Interrogée par l’Afp sur le caractère raciste ou non de ces remarques, Mme Kalondo a répondu: “oui, elles le sont clairement”. Elle a toutefois souligné que “les Etats-Unis d’Amérique sont un grand pays, un pays qui représente bien plus qu’un seul homme ou qu’une déclaration”.

mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here