PARTAGER

Ama Baldé avait promis de «cravacher» Papa Sow. Ce dernier a répliqué en promettant de le «rouer de coups de pilon». A l’arrivée, c’est le Fassois qui s’est fait… pilonner par le fils de Falaye qui vise maintenant Modou Lô.

«Ce sera un combat expéditif», avait prédit Balla Dièye. Le capitaine de l’Equipe nationale de Taekwondo a vu juste parce que Ama Baldé n’a eu besoin que de 23 secondes pour prendre le dessus sur Papa Sow de Fass, ce samedi au stade Léopold Senghor.
Fidèle à sa réputation de lutteur très offensif, Ama Baldé a dès le coup de sifflet de l’arbitre, foncé sur son adversaire en ne lui laissant pas le temps de la réflexion. En riposte à un coup du droit de son vis à vis, Ama Baldé empêche Papa Sow de faire une entrée en jambes avant de reposer de tout son poids sur son adversaire qui se retrouve à terre. Remportant du coup le drapeau du ministre des Sports, Matar Bâ.
Un succès qui permet au lutteur de Pikine de prolonger sa marche victorieuse entamée depuis la disparition de son père Falaye Baldé. Le dernier revers que Ama Baldé a subi remonte en 2012 contre Gouye Gui sur qui il a pris sa revanche au cours de la finale du tournoi de Tnt. L’ancien préparateur physique de Baol Mbollo, Omar Diagne Omez, livre son analyse. «Ama Baldé a bien lutté en étouffant son adversaire dès le début. Il ne devait en aucune manière donner la possibilité à Papa Sow de diriger le combat. C’est ce qui explique le pressing fait sur son vis à vis. Poussé dans ses derniers retranchements, Papa Sow n’était pas dans les conditions d’amorcer la lutte au sol. C’est en le tentant que son adversaire a réussi à le contenir avant de le basculer à terre», a dit le technicien. Signant le 13ème succès de sa carrière contre deux défaites face à Gouye Gui et Ness, Ama Baldé plonge ses supporters dans une joie indescriptible. Certains même poussent le bouchon jusqu’à réclamer son combat contre Modou Lô à qui ils en veulent d’avoir soutenu Papa Sow dans sa préparation pour faire face à leur idole. «A chacun son tour chez le coiffeur. Maintenant c’est Modou Lô que nous réclamons. La logique voudrait qu’il croise Ama Baldé après avoir apporté son soutien à Papa Sow», réclame un supporter de Pikine.

Prématuré pour Modou Lô
Pour Omez ce serait prématuré que ce combat soit matérialisé. Disposant d’un palmarès beaucoup plus étoffé, Modou Lô ne vise que le titre de «Roi des Arènes» détenu par Bombardier. N’ayant pas assez d’adversaires à se mettre sous la dent – dans la mesure où il ne lutte pas contre Balla Gaye 2, Sa Thiès, Lac 2, Boy Niang et Eumeu Sène -, Ama Baldé n’a qu’un adversaire potentiel qui n’est autre que Gris Bordeaux, selon notre interlocuteur. «Que Gris Bordeaux remporte ou perde son duel contre Balla Gaye 2, la logique voudrait qu’il s’explique contre Ama Baldé. C’est le combat qui s’impose à Ama avant de prétendre se mettre sur la trajectoire de Modou Lô», conclut le technicien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here