PARTAGER

Pour le grand combat à Demba Diop, c’est Boy Niang 2 qui a eu le dernier mot hier face à Gouye Gui. Usant de stratégie, le lutteur de Pikine est parvenu à déraciner le Roi du «Simpi». Il se dit prêt pour Balla Gaye 2 ou Gris Bordeaux à la fin de la saison.

Boy Niang 2 de l’écurie De gaulle est la bête noire des lutteurs de Guédiawaye. Après Sa Cadior et Double Less, c’est Gouye-Gui qui est la troisième victime du lutteur de Pikine. Après un long round d’observation, les deux protagonistes finissent par s’affronter. Le lutteur de Pikine sera le premier à déclencher les hostilités en optant pour la bagarre. Un parmi ses coups de poings fait mouche et obligera Gouye Gui à faire un tour chez le médecin. La pause intervient après un combat ennuyeux où aucun des lutteurs n’a voulu prendre le moindre risque. Pourtant, Gouye Gui avait promis de prendre le combat à son compte au bout de trois minutes, si l’initiative ne venait pas de son vis-à-vis. Déroulant sa stratégie, Boy Niang 2 réussit à faire tomber dans son piège le lutteur de Guédiawaye. Suite à un nouvel échange de coups de poing, il trouve la brèche en ceinturant Gouye Gui avant de le projeter facilement au sol. Signant ainsi sa 12e victoire au bout d’un combat d’une vingtaine de minutes. Le lutteur de Pikine remporte ainsi le drapeau du chanteur «Pape Diouf» mis en jeu par le promoteur, Pape Abdou Fall.

Boy Niang 2 : «Je suis prêt pour Balla Gaye 2 ou Gris Bordeaux»
Analysant le combat, Ibra Mbaye, membre de l’encadrement technique de Fass, souligne d’ailleurs la bonne stratégie adoptée par le lutteur de Pikine. A l’en croire, Boy Niang 2 a bien fait d’opter pour la défensive afin de bien aspirer son adversaire. Même s’il reconnait que le lutteur de Pikine aurait pu abréger le combat s’il avait pris l’initiative de marcher sur son vis-à-vis en faisant parler sa technique. «Le combat aurait connu une issue beaucoup plus rapide si Boy Niang 2 s’était montré offensif. Parce qu’il dispose plus d’arguments sur le plan technique que son adversaire. Ce sont deux lutteurs aux styles diamétralement opposés», note Ibra Mbaye. Avant de souligner la jeunesse et la puissance physique et athlétique de Boy Niang 2 qui, selon lui, «ont fait la différence». Le lutteur de Guédiawaye enregistre une seconde défaite d’affilée, après celle concédée lors du tournoi de la Tnt, la saison dernière, face à un autre lutteur de Pikine, Ama Baldé.
A noter le bel état d’esprit symbolisé par les deux lutteurs. Après avoir reçu les félicitations de son adversaire, le lutteur de Pikine a lancé un défi à l’endroit de Balla Gaye 2 et de Gris Bordeaux. Alors que leur combat n’a toujours pas été scellé, Boy Niang 2 se dit prêt à croiser l’un des deux, à la fin de la saison. «Je suis prêt à croiser l’un d’eux avant la fin de la saison», dira-t-il.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here