PARTAGER

Après avoir obtenu du ministre des Sports la prolongation de la saison de lutte, d’aucuns s’attendaient à ce que Assane Ndiaye se rende au Cng pour officialiser le combat Bombardier-Eumeu Sène, calé pour le 13 août. Mais rebondissement : le promoteur a encore décidé de repousser l’affiche en décembre prochain. Le ministre Matar Ba appréciera…

Les amateurs de lutte, qui s’impatientent pour la tenue cette saison du combat Bombardier-Eumeu Sène, vont devoir déchanter. En effet, tout indique que ce choc entre le «Roi des arènes» et le chef de file de Tay Shinger n’aura pas lieu cette saison. En témoigne la dernière décision prise par le promoteur de repousser l’affiche, pourtant prévue le 13 août, au mois de décembre prochain. Une décision révélée ce lundi, jour de la Korité, sur la chaine de télévision SenTv.
Une décision d’autant plus surprenante que c’est ce même Assane Ndiaye qui avait sollicité le ministre des Sports pour une prolongation de la saison qui devait se terminer officiellement le 31 juillet prochain. Avant que Matar Ba, après consultation avec le Cng,  n’accède à sa demande.
Du coup, le ministre des Sports a du bondir de son fauteuil en apprenant une telle nouvelle. Comme pour dire : tout ça pour ça ! En effet, comment comprendre qu’après avoir ameuté toute la famille de la lutte, le ministère des Sports et le Cng, dans le but d’avoir une prolongation de la saison, Assane Ndiaye se désiste à nouveau ? Qu’est-ce qui s’est passé entretemps ? Le promoteur est-il en train de donner raison à ceux qui soutiennent qu’il a des problèmes d’argent l’empêchant d’organiser les deux combats Ama Baldé-Papa Sow et Bombardier-Eumeu à l’intervalle de 3 semaines ?

Assane Ndiaye risque d’être sanctionné
Autant de questions qui ont fini de faire le tour de l’arène ; en attendant que le promoteur se prononce sur les véritables raisons qui l’obligent à abandonner la date du 13 août. Dans tout cet imbroglio, il reviendra au ministre des Sports d’apprécier ce «dribble» à la griffe Assane Ndiaye.
Mais d’ores et déjà, il ne faut pas exclure des sanctions du fait de cette volte-face monumentale du promoteur qui en fait «ridiculise» l’arrêté ministériel prolongeant la saison de lutte. Une sanction qui pourrait venir du Cng sur injonction de la tutelle. A moins que les médiateurs entrent en jeu…

Réaction : Le Cng pas saisi officiellement

Le Cng de la lutte n’a pas souhaité pour le moment se prononcer sur la question. Joint dans la matinée d’hier, le chargé de communication, Thierno Ka informe n’avoir pas été saisi officiellement par le promoteur, encore moins par le ministère des Sports, sur un nouveau report du combat Bombardier-Eumeu Sène en décembre prochain. «On attend d’être saisi sur la question avant de se prononcer. Pour l’instant, la seule information dont nous disposition, c’est l’arrêté portant prolongation de la saison de lutte jusqu’à mi-août afin de permettre au promoteur Assane Ndiaye d’organiser son combat», confie M. Ka, plus préoccupé par le tournoi du drapeau du chef de l’Etat qui débute aujourd’hui à Tamba. Affaire à suivre !

wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here