PARTAGER

Ama Baldé et Papa Sow s’affrontent cet après-midi au stade Senghor dans un combat organisé par Assane Ndiaye. Le spectacle sera certainement au rendez-vous entre deux adversaires qui souvent donnent tout ce qu’ils ont pour contenter les amateurs. Deux adversaires du même style, tous les deux offensifs. Ce qui promet du spectacle.

Ama Baldé et Papa Sow vont s’affronter cet après-midi au stade Léopold Senghor dans un combat qui promet. Le spectacle sera certainement au rendez-vous entre deux adversaires qui souvent donnent tout ce qu’ils ont dans le ventre pour contenter les amateurs. Deux adversaires offensifs ; ce qui promet du spectacle.

Balla Dièye : «Ce sera expéditif»
Organisé par Assane Ndiaye après plusieurs reports, ce combat «sera expéditif», croit savoir le capitaine de l’Equipe du Sénégal de taekwondo, Balla Dièye. «C’est un combat entre deux lutteurs ayant quasiment le même style de lutte. Ça va être un combat très rapide. Ce sont deux lutteurs très offensifs et qui vont à l’attaque de manière très rapide. Papa Sow est offensif-défensif alors que Ama Baldé est un fin technicien. Il va au corps à corps et amorce des clefs très rapidement. Papa Sow maîtrise les bases de la lutte», a confié Balla Dièye au bout du fil hier.
N’ayant plus connu de défaites depuis la disparition de son père Falaye Baldé, le lutteur de Pikine ouvre l’ère post Falaye Baldé par un succès retentissant face à l’ancien sociétaire de Ndakaru, Malick Niang, en lui infligeant le premier revers de sa carrière.
Faisant forte impression au cours du tournoi Tnt qu’il a remporté en prenant sa revanche sur Gouye Gui, le frère de Jules Baldé s’était tracé la voie qui l’a conduit au sommet en disposant de ses deux premiers adversaires de poule que sont Zoss et le géant Tapha Tine.
Mais il fera face au Fassois qui entend se relancer après sa défaite face à Lac 2. Ayant fait ses preuves dans l’arène pour avoir battu des champions comme Satang Gningue, Baye Mandione et tant d’autres, Papa Sow dispose d’un soutien de taille en la personne de Modou Lô dans la préparation de son combat. Le Puma de Fass voudra justement marcher sur les pas de Xaragne Lô, vainqueur tout récemment de Lac 2.
Balla Dièye note que «Ama Baldé a une garde droite-gauche et Papa Sow gauche-droite». Ayant l’habitude d’abréger ses combats, Ama Baldé a une propension à privilégier l’attaque des pieds, selon l’international de taekwondo, «lorsque son adversaire cherche à l’embarquer dans la bagarre».
Balla Dièye prévient le lutteur de Pikine «de bien penser sa stratégie pour ne pas se faire surprendre par Papa Sow, susceptible de pouvoir le contenir en cas d’attaque, car plus outillé sur le plan de la bagarre». «Ama Baldé n’a qu’à faire très attention. Il doit éviter dès le coup de sifflet de l’arbitre d’attaquer à la va-vite ses adversaires. C’est un lutteur qui n’est pas calme au moment d’amorcer ses attaques. Un coup de Papa Sow risque de lui être fatal en cas d’une attaque pas bien élaborée», soutient le champion d’Afrique. A l’inverse d’un Ama Baldé «très bouillant», Papa Sow se trouve «être très serein et patient» dans sa manière d’aborder ses combats, selon Balla Dièye. Le spécialiste des arts martiaux est d’avis que les deux lutteurs partent «à chances égales parce que disposant tous les deux d’arguments pour remporter le combat».
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here