PARTAGER

Lac Rose n’a pas fait le poids devant Moussa Ndoye hier, au stadium Iba Mar Diop. Le Fassois a été arrosé de coups par son adversaire qui l’a contraint à l’abandon.

Lac Rose de Fass continue de s’embourber dans des difficultés. Espérant se relever de ses deux dernières contre-performances contre Garga Mbossé et Sa Thiès, le Fassois a perdu encore face à Moussa Ndoye de l’écurie de Yarakh, hier à Iba Mar Diop.
Roué de coups par Moussa Ndoye, Lac Rose a été contraint de jeter l’éponge en arguant être pris de vertige. N’étant plus dans les conditions de poursuivre le combat, il a opté pour l’abandon au grand dam de ses supporters. Permettant ainsi à Moussa Ndoye de poursuivre sa marche victorieuse.
Ayant fait un tour chez Ardo pour soigner une blessure, Lac Rose prouve qu’il est loin de sa forme affichée en début de carrière. Manquant de repère pour être resté deux ans sans combattre à cause d’un genou récalcitrant qui lui a valu le report de son combat contre Moussa Ndoye ficelé depuis 2017, le poulain de Tapha Guèye devra cravacher davantage pour se remettre à l’endroit.
A l’inverse d’un Moussa Ndoye qui, après son succès, estime avoir les épaules assez larges pour faire face à des lutteurs d’un cran au-dessus ce qu’il avait d’ailleurs l’habitude d’avancer : «Je suis prêt à me mesurer avec tous ceux qui ont apporté un soutien à Lac Rose», a-t-il soutenu en faisant référence à Balla Gaye 2 qui avait affiché son vœu de voir le Fassois sortir vainqueur de ce combat.
Moussa Ndoye a confirmé qu’il était un digne successeur de Mbita Ndiaye, l’ancien lutteur de Yarakh. Jeune, technique et décomplexé, il est en train de tracer sa voie lentement, mais sûrement. Lui ouvrant des opportunités intéressantes pour la suite. Contrairement à Lac Rose qui se retrouve au fond du trou.

Lewto production : Modou Lô-Tapha Tine le 28 juillet

Le promoteur Thialiss Faye a décidé de coupler au combat royal Bombardier-Eumeu Sène du 28 juillet l’affiche Tapha Tine-Modou Lô. Une première pour ces deux lutteurs qui vont s’affronter pour la première fois. Une manière aussi pour le patron de Lewto production d’inaugurer à sa manière l’arène nationale dont les travaux devraient prendre fin le même mois.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here