PARTAGER

La journée de rassemblement national des jeunesses tidianes autour des petits-fils de Seydi El Hadji Maodo Malick Sy à Tivaouane est annulée à cause la progression du Covid-19.

La pandémie du Covid-19 continue de perturber les grands évènements religieux de la ville sainte de Tivaouane. Après la ziarra générale, celle d’Achoura (Tamkharit), la plus grande rencontre de la jeunesse Tidiane est annulée. L’annonce a été faite par le président de la Dahiratoul Muqtafina, Serigne Moustapha Sy Al Amine. Face à la presse, le petit-fils de Maodo indique que Tivaouane a décidé de renoncer à la formule classique d’organisation de ce rassemblement national des jeunesses tidianes à cause de la progression de la pandémie marquée par la montée en puissance des cas issus de la transmission communautaire. «Après avoir consulté le khalife général des Tidianes, l’ensemble des branches de la famille de Seydi El Hadji Malick Sy a pris l’initiative d’organiser la ziarra d’une autre manière. Il est demandé donc à toutes les sections, à tous les dahiras dans les régions, coordinations et fédérations de ne pas faire le déplacement vers Tivaouane et de célébrer l’évènement chez eux, à travers surtout des prières pour implorer le pardon d’Allah et lui demander de nous débarrasser de cette pandémie. Egalement d’organiser des séances de prières pour magnifier cette fête communément appelé Tam­kharit», a dit le marabout qui ajoute : «Le lendemain de l’Achoura, les membres de la Dâhiratul Muqtafina, en nombre restreint pour le respect des mesures barrières, iront se recueillir au niveau des différents mausolées.» Cela, poursuit le fils de Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine, pour «réfléchir sur les défis que la jeunesse tidiane doit relever, mais aussi renouveler l’allégeance aux vénérés guides spirituels, à la Tarikha tidiania, mais surtout de se ressourcer, de recueillir les conseils qui lui permettent d’assumer le statut de mouvement d’avant-garde, pour perpétuer l’œuvre des vénérés patriarches». Parce que, à l’en croire, «depuis 1978, date à laquelle Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine a donné au dahira le nom de Dâhiratul Muqtafina Bi Âssâri-l Âbâ’i wal Ajdad, c’est-à-dire ceux qui perpétuent l’œuvre des vénérés patriarches, nous nous sommes assignés comme objectif principal de former la jeunesse musulmane, en particulier la jeunesse tidiane, afin qu’elle soit apte à contribuer positivement au développement socio-économique du pays en se référant au programme du Hadara».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here