PARTAGER

La coordonnatrice du Programme d’appui au développement économique et social du Sénégal (Padess), Aïssatou Ayo Ba Diop, a annoncé hier que 620 millions seront déboursés pour des bourses économiques en faveur des familles démunies vivant dans la région de Dakar.

Le «Programme d’appui au développement économique et social au Sénégal (Padess) est très sensible à la situation des couches vulnérables dans la région de Dakar. Pour aider ces familles démunies à sortir de la pauvreté qui les étreigne, il a décidé de décaisser la somme de 620 millions de francs Cfa en faveur de ces couches». L’annonce a été faite hier par la coordonnatrice du Padess, lors de l’atelier de «validation du rapport issu de l’étude diagnostique et de ciblage menés dans la région de Dakar en vue de l’identification des groupes vulnérables et des familles pauvres potentiels bénéficiaires de filets de protection sociale».  D’après Aïssatou Ayo Ba Diop, «cela permettra à ces familles de sortir plus rapidement de la vulnérabilité».  Pour ce faire, la coordonnatrice du Padess estime qu’il faut étudier d’abord au sein de ces familles quelles sont les dynamiques et les ressources humaines qu’on peut soutenir afin de les aider à émerger.
L’objectif du Padess, poursuit la coordonnatrice, est d’accompagner les vrais porteurs d’initiatives et les familles extrêmement vulnérables qui sont inscrites dans les registres nationales uniques et qui disposent de potentiels d’initiatives sur le plan humain économique afin qu’ils puissent être accompagnés à travers les bourses économiques.  «Ce registre national unique peut servir de porte d’entrée de base pour susciter les synergies d’action des différentes initiatives», dit-elle.  A l’en croire, ce projet financé par la coopération italienne à hauteur de 12 milliards de francs Cfa, va concerner les régions de Dakar, Sédhiou et Kaolack. Il servira aussi, à la construction de 50 infrastructures, à savoir des écoles, des centres de santé, des foyers communautaires, entre autres. Le Padess, dans sa démarche, veut arrêter la transmission intergénérationnelle de la pauvreté dans ces localités ciblées.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here