PARTAGER

Après six ans d’exercice, la première phase du Programme d’appui au développement agricole et à l’entreprenariat rural (Padaer) comptabilise plusieurs réalisations dans la région de Kolda, même si par endroits le contraire a été noté dans la mise œuvre. En termes d’aménagement hydro-agricole, le programme a réalisé plusieurs digues de rétention et de parcellisation ; soit une superficie de 756 ha dans différentes communes de la région. S’agissant des aménagements de périmètres horticoles villageois, une longueur de 310 m de clôture a été réalisée. Neuf puits modernes ont été forés et 38 bassins construits à travers ces périmètres. Cette activité de maraîchage a produit 52,948 tonnes entre 2015 et 2016 avec un record de rendements en ognons de 30,8 tonnes à l’hectare dans le périmètre de Saré Demba Sy. Par ailleurs, des ouvrages anti érosifs ont été réalisés à 100%, selon l’objectif de 2 592 m linéaires de cordons pierreux pour 2 097 ha de terres protégées. Concernant la mise en place des intrants agricoles, le Padaer a facilité leur accès à 392 organisations de producteurs, constituées de 7 440 ménages. 981,380 tonnes de semences certifiées, 5 tonnes d’urée, 110 mille 272 litres d’herbicide, entre autres, ont été distribués, en plus de 4 301 ha labourés. Ces intrants ont coûté un peu plus de 2 milliards.
A Kolda, le Padaer a activement participé à la mise en place du matériel agricole. Il s’agit de 3 257 unités dont des semoirs, houes sine, charrettes, charrues, pulvériseurs, paires de bœufs… Et pour la post-récolte, 613 bâches et sacs, 26 faucheuses manuelles et 3 décortiqueuses à riz dont un mobile ont été mis à la disposition des producteurs.
Pour booster toutes ces activités et améliorer davantage le développement agricole dans cette région, une deuxième phase du Padaer a été lancée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here