PARTAGER

Caritas Sénégal a mis la main à la poche pour venir en aide aux personnes démunies du pays. Avec le concours de ses partenaires, elle a mobilisé 4 241 198 134 francs Cfa. Une somme qui a été investie dans plusieurs secteurs. La révélation a été faite lors de la 55e Assem­blée générale qui s’est tenue ce week-end à Kaolack sur le thème : «Problématique de la mobilisation des ressources du réseau Caritas Sénégal : enjeux et perspectives.»

Caritas Sénégal n’a pas lésiné cette année sur les moyens pour porter assistance aux nécessiteux du pays. Elle a investi, au cours de l’année 2018, plus de 4 milliards de francs Cfa, pour financer différents projets et programmes au profit des populations rurales et urbaines. Il s’agit de l’accès à l’eau potable, l’agriculture, l’élevage, l’assainissement, la santé, la prévention des maladies infectieuses et des maladies hydriques, l’environnement, la migration et les urgences.
Selon Monseigneur Jean-Pierre Bassène, par ailleurs président de Caritas Sénégal, lors de son discours d’ouverture de la 55e Assemblée générale de Caritas Sénégal tenue à Kaolack sur le thème : «Problématique de la mobilisation des ressources du réseau Caritas Sénégal. Enjeux et perspectives», ces moyens ont été mobilisés grâce à la coopération fraternelle des partenaires. A en croire l’évêque de Kolda, ces moyens ont permis de résoudre la «problématique de la mobilisation des ressources du réseau Caritas Sénégal».  Et c’est dans ce sens qu’il a rendu grâce à Dieu, car la mobilisation de ces fonds financiers n’était pas du tout évidente.
 Le gouverneur de Kaolack, qui a présidé la cérémonie d’ouverture, n’a pas tari d’éloges à l’endroit de l’Ong catholique. «Aucun mot ne saurait être assez éloquent, aucun endroit plus indiqué que celui-ci, une occasion plus propice que cette assemblée pour exprimer notre fierté de compter au sein de notre communauté, une structure telle que Caritas, dont l’action est guidée par les enseignements de la Bible», a-t-il dit. Une reconnaissance qui est allée droit au cœur des autorités religieuses de l’église catholique qui ont promis une meilleure collaboration avec les représentants de l’Etat. «Nous voulons avoir une collaboration étroite avec les représentants de l’Etat, tant que nous considérons que nous œuvrons tous pour le bien des mêmes populations», a soutenu l’évêque de Kolda.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here