PARTAGER

La Semaine de l’alphabétisation s’ouvre aujourd’hui jusqu’au 14 septembre. En cette période de pandémie, la Société civile appelle l’Etat à accentuer l’alphabétisation des Sénégalais pour une lutte efficace contre le Covid-19.

La 45ème édition de la Semaine de l’alphabétisation débute aujourd’hui et prend fin le 14 septembre prochain. Lors d’une conférence de presse dimanche dernier, Cosydep, Alphadev, Ofad Nafore, Cneap, Defi, Anafa, Cndrea ont proposé 6 mesures pour permettre aux langues nationales de jouer leur rôle dans le développement socio-économique du Sénégal. En prélude à cette journée, Cheikh Mbow et ses camarades appellent le gouvernement à «éradiquer l’analphabétisme et promouvoir les langues nationales à travers un environnement lettré de qualité». Alors que Mor Diakhaté, directeur exécutif d’Alphadev, invite l’Etat à assurer le financement soutenu du Programme d’accélération de l’alphabétisation au Sénégal (Paas) par une allocation annuelle d’au moins 3% du budget du ministère de l’Education nationale, conformément aux recommandations de la conférence de l’Unesco de 2007. En troisième lieu, ces organisations de la Société civile insistent pour le développement «des initiatives intersectorielles à la fois porteuses et efficaces en alphabétisant chaque année plus de 500 mille citoyens dont 67,41% de femmes». Dans la mesure 4, il y a le développement d’une politique linguistique cohérente afin de parachever le processus d’intégration des langues nationales dans le système éducatif.
Dans l’avant-dernier point, il est réclamé la restauration du Centre national des ressources éducationnelles (Cnre) ainsi que les Centres de ressources éducationnelles polyvalents pour adultes (Crepa) afin de «doter le programme d’Ebja de structures dynamiques et fonctionnelles pour le développement et la pérennisation de l’apprentissage des adultes tout au long de la vie». Enfin, Cheikh Mbow et Cie veulent l’établissement d’un bilan complet en vue d’apprécier le comportement des flux de bénéficiaires dans le non formel en lien avec la pandémie.
Placée sous le thème «L‘alphabétisation et son enseignement pendant et après la crise du Covid-19», cette Semaine nationale va permettre aux acteurs de l’éducation de montrer l’importance de l’alphabétisation et des langues nationales en cette période de crise sanitaire. «La récente crise du Covid-19 a amplifié les défis existants en matière d’alphabétisation, affectant profondément les possibilités de scolarisation et d’apprentissage tout au long de la vie, y compris pour les jeunes et les adultes pas ou peu alphabétisés. Dans de nombreux pays, l’alphabétisation et l’éducation des adultes étaient absentes des premiers plans d’intervention dans le domaine de l’éducation, et de nombreux programmes d’alphabétisation des adultes qui existaient avant la crise du Covid-19 ont été suspendus», a déclaré Cheikh Mbow, directeur exécutif de la Cosydep.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here