PARTAGER

Le cancer tue. Et le nombre n’est pas en recul au Sénégal de l’aveu de Dr Fatma Guénoune, présidente de la Ligue sénégalaise contre le cancer (Lisca). Cependant, se réjouit-elle, le nombre de femmes dépistées s’agrandit de jour en jour. «De 2010 à 2018, nous avons distribué 12 mille bons. On a plus de femmes dépistées qu’auparavant. Nous n’avions que des malades au stade terminal alors que là, nous avons des cancers qui sont au début. Et ça c’est important», a déclaré M. Guénoune mardi à Diamniadio lors de la cérémonie de remise de dons de mammographie du ministère du Développement communautaire, de l’équité sociale et territoriale à son personnel féminin.
Au total, le ministère dirigé par Mansour Faye a profité de la célébration d’Octobre Rose pour remettre 200 bons de mammographie d’une valeur de 6 millions de francs Cfa à ses femmes. «Déjà, cela permettra de dépister 200 femmes. Ça leur permet de connaitre leur état de santé concernant le cancer. Et si jamais on découvre quelque chose, ces femmes seront accompagnées dans le traitement», explique la présidente de la Lisca. Rachelle Coly, Secrétaire générale du ministère du Développement communautaire, a précisé que les bénéficiaires seront les femmes du ministère et celles des structures rattachées.
Par ailleurs, la présidente de la Lisca a aussi fait savoir que les malades de cancer en phase terminale vont bénéficier de soins palliatifs. Dr Fatma Guénoune rappelle que l’Institut du cancer s’est doté d’un médecin pour s’occuper des soins palliatifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here