PARTAGER

Fondée en 2014 par Sobel Aziz Ndom, l’Ong Social change factory continue de grandir. En conférence de presse hier, M. Ndom, directeur exécutif de l’organisation, a annoncé le lancement d’un dialogue national exclusivement dédié aux jeunes pour parler des problématiques liées à l’éducation et à l’insertion professionnelle. Ce sera à travers des panels, des ateliers, des conférences sur tout le territoire national. «L’objectif de cette tournée est de consulter les jeunes. Pour rappel, on a fait un dialogue national au Sénégal et la jeunesse est oubliée, mais peut-être que les enjeux pour les politiques sont assez importants», précise Cheikh Ahmed Tidiane Diouf, coordonnateur de ce dialogue jeunesse. Selon le chef de projet à Social change factory, l’objectif de cette Ong est d’investir dans le domaine de l’éducation et de la formation des jeunes à travers sept pays, en commençant par le Sénégal, pour réduire le chômage et permettre à plus de 2 269 demandeurs d’emplois et réduire le taux d’échec, notamment au Bac. Il dit : «L’objectif de cette tournée nationale face à la jeunesse est de les écouter et de prendre leurs préoccupations à travers ces leçons apprises et de formuler des programmes qui seront mieux adaptés et à même de répondre aux attentes des jeunes.» Il poursuit : «La question de l’emploi demeure un enjeu majeur pour tous les gouvernements. Le Sénégal n’est pas une exception et la réalité il faut la voir en face parce qu’aujourd’hui les jeunes ne sont pas en mesure de répondre exactement et correctement aux attentes. Il faut associer tous les acteurs et surtout les organisations internationales, le secteur privé pour régler la question de l’emploi des jeunes.»
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here