PARTAGER
Ibrahima Yade Président du Congad

Le Conseil des organisations non gouvernementales d’appui au développement (Congad) s’engage aux côtés des pouvoirs publics pour mener le plaidoyer pour l’annulation du service de la dette. Une sollicitation du président de la République auprès des institutions internationales. Dans un communiqué, ce consortium créé en 1982, qui regroupe 178 Ong nationales et étrangères travaillant dans divers secteurs du développement, soutient par ailleurs les initiatives de relance des segments de l’économie impactés par la pandémie du Covid-19. Dans le même sillage, le Congad dit accompagner les initiatives du gouvernement dans la riposte sanitaire et sociale de cette pandémie. Par ailleurs, Ibrahima Yade, Président du conseil d’administration (Pca) du Congad et ses camarades, estiment que «les grandes décisions du président de la République Macky Sall recoupent les préoccupations majeures et les lignes directrices du plan d’action de la communauté des Ong qui s’est engagée à accompagner l’Etat dans le soutien destiné aux ménages et aux entreprises affectés par le confinement partiel». Il s’agit, selon eux, entre autres, de l’ajournement du paiement des factures d’eau et d’électricité des ménages, de la distribution de vivres, de l’annulation du service de la dette et du soutien aux entreprises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here