PARTAGER

Le port du masque dans les lieux publics et privés reste obligatoire. Les autorités qui pensent que c’est le meilleur moyen de lutter contre la propagation du coronavirus ont dans un arrêté prolongé cette mesure pour encore 3 mois.

Pour les autorités, le port du masque doit être l’un des meilleurs moyens de lutter contre le coronavirus. Après la levée de presque toutes les restrictions visant à stopper la propagation du virus, le port obligatoire du masque reste maintenu. Dans un arrêté publié au Journal officiel, le ministre de l’Intérieur informe qu’il «est prescrit le port obligatoire de masque de protection pour une période de 3 mois afin de limiter la propagation de la maladie du Covid-19 dans les lieux publics et privés». Dans le document, il est spécifié qu’il s’agit «des services de l’Admi­nistration publique, quel qu’en soit le mode de gestion, les services du secteur privé, les lieux de commerce, les moyens de transport». Il faut rappeler que le port du masque a été rendu obligatoire à partir du 19 avril, soit un mois après la déclaration de l’Etat d’urgence (24 mars). Dans un arrêté, le ministre de l’Intérieur avait déclaré : «Le port obligatoire du masque de protection durant l’Etat d’urgence est prescrit dans (…) les services de l’Administration, du secteur privé, de commerce et de transport. Tout manquement aux présentes dispositions sera puni par les peines prévues par les lois et règlements.» Lorsque les autorités rendaient le port du masque obligatoire, le pays comptait 367 cas de coronavirus, 220 guéris et 3 décès.
Aujourd’hui, le Sénégal compte 8 198 cas déclarés, 150 décès, 5 514 guéris et 2 533 patients sous traitement. Toutefois, malgré les cas de contamination en hausse, il est noté un relâchement dans le respect des gestes barrières comme la distanciation physique, la limitation des déplacements et le port du masque. En même temps, les autorités sanitaires ont revu leur stratégie dans la prise en charge des malades et des personnes contacts. Dans la nouvelle stratégie, ce sont seulement les personnes symptomatiques qui sont testées, les personnes contacts ne sont plus mises en quarantaine dans les hôtels. En plus, certains pa­tients atteints de Covid-19 sont maintenant traités chez eux. Les autorités espèrent ainsi que le port obligatoire du masque, le respect des gestes barrières (lavage des mains, distanciation physique…) permettront de mettre fin à cette pandémie dans le pays. Bref, on mise sur la responsabilité individuelle des Sénégalais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here