PARTAGER
Abdoulaye Daouda Diallo, ministre des Finances.

Le président de la République Macky Sall avait annoncé la mise en place d’un budget de guerre contre le coronavirus estimé à 1 milliard 400 millions de francs Cfa. Hier, en marge de la Rentrée fiscale de la Direction générale des impôts et domaines (Dgid), le ministre des Finances et du budget n’a pas exclu l’idée d’une révision à la hausse de ce budget. «Bien sûr, une réaffectation budgétaire n’est pas à exclure. Mais pour le moment, nous sommes en train d’étudier la question avec nos partenaires au développement, notamment la Banque mondiale. Vous savez que le président de la République a demandé la mobilisation de toutes les ressources humaines, mais également financières pour faire face au coronavirus. Nous n’excluons donc pas un recadrage budgétaire, mais pour l’instant ce n’est pas envisagé», a dit Abdoulaye Daouda Diallo.
Pourtant, les mesures de prévention contre la maladie étaient foulées au sol par nombre de participants à la Rentrée fiscale 2020 de la Dgid. Au terme de la rencontre, les salamalecs ont gagné sur la retenue et les règles préconisées pour éviter la propagation du Covid 19. Le ton a été donné par le maître de cérémonie à la fin de celle-ci. «Monsieur le ministre, vous pouvez aller saluer les dignitaires qui sont dans la salle.» Et c’est partie pour des poignées de mains, des accolades, des tapes amicales… com­me si le coronavirus n’existait plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here