PARTAGER

Kolda a abrité le lancement officiel de la Semaine nationale de mobilisation des jeunes contre le Sida. Une occasion pour les jeunes de montrer leur engagement dans ce combat vital. Ils sont 50 jeunes, garçons et filles, à subir une formation en stratégies de lutte contre le Vih. Ces jeunes sont issus des trois départements dont 25 de Kolda, 12 de Médina Yoro Foula et 13 de Vélingara. Exerçant des responsabilités au niveau des clubs de jeunes filles du Centre conseil-ados, des Mouvements en foulards, des Associations éducatives, leur rôle est de sensibiliser leurs pairs dans la lutte contre cette pandémie, à savoir «éviter les rapports sexuels sans préservatif et se faire toujours dépister». Des mesures essentielles à enseigner aux jeunes pour éviter de s’exposer à d’éventuelles infections.
Par ailleurs, ces 50 jeunes ont reçu leurs attestations de fin de stage. Ces distinctions leur ont été remises au cours de la cérémonie de lancement de la Semaine nationale de mobilisation des jeunes contre le Sida. Une rencontre présidée par madame le ministre de la Jeunesse, entourée de plusieurs autorités dont la coordonnatrice nationale du Conseil national de lutte contre le Sida (Cnls). Mme Néné Fatoumata Tall estime que le Sénégal émergent et sans Sida se fera avec les jeunes, comme si elle reprenait le thème de cette 17ème édition, «Une jeunesse sans Sida pour un Sénégal émergent».
Dans cette région marquée par un taux élevé d’analphabétisme, confrontée aux flux migratoires et comptant de nombreux marchés hebdomadaires et où le taux de prévalence dépasse largement la moyenne nationale située en dessous de 1%, il s’agit d’un défi pour les jeunes.
ehcoly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here