PARTAGER

Dans un communiqué, la Ligue sénégalaise contre le tabac (Listab) révèle que les avertissements sanitaires sur les paquets de cigarettes, principales sources d’informations sanitaires, sont entrés en vigueur depuis le 25 août pour une durée d’un an. Les fumeurs indiquent d’ailleurs que «ce sont les paquets qui leur fournissent des informations sur les risques liés au tabac, plus que toute autre source à l’exception de la télévision». Les avertissements sanitaires sont extrêmement économiques et d’une extraordinaire portée. Car, ils comportent des services de «cessation» comme un numéro d’appel gratuit. L’article 6 de la loi 2014-14 du 28 mars 2014, stipule que chaque paquet d’étiquetage extérieur doit comporter en indélébile l’avertissement nocif de sa consommation en image ou en texte. Selon la Listab, «l’arrêté n° 18415 du 08 décembre 2016 fixant la liste des mises en garde sanitaires et les modalités d’apposition de renouvellement sur les conditionnements du tabac et des produits du tabac exige que le nombre d’images et de messages dans les deux faces pendant vingt-quatre (24) mois soit respecté».
Aujourd’hui la Listab a mené des études pour voir l’impact de la mise en œuvre des avertissements sanitaires sur les paquets de cigarettes. Elle se félicite des avancées et s’assure que la loi soit appliquée dans le terrain et encourage l’Etat à accélérer ce processus.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here