PARTAGER

L’émigration irrégulière des jeunes et la réintégration des migrants de retour sont au cœur des préoccupations du Centre sénégalo-allemand et de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes (Anpej). Face à ce fléau, les deux structures ont décidé de mutualiser leurs forces.
Conscientes  du flux important de jeunes qui se lancent souvent dans l’émigration clandestine, au péril de leur vie, les deux structures veulent trouver une solution à ce fléau. Le centre, en partenariat avec l’Anpej, dans le cadre du programme migration et développement, a initié des sessions de formation et surtout de sensibilisation. Plusieurs modules ont été développés. Ce qui a permis de toucher plusieurs dizaines de jeunes, potentiels candidats ou migrants de retour. A ce jour, plus de 200 jeunes ont eu à bénéficier des services offerts par le centre, explique Khourédia Ndiaye, directrice du centre sénégalo-allemand. Des sessions de formation en maintenance, en traitement de textes, en infographie, ont été développées, en faveur des jeunes. Il s’agit, d’après Mme Ndiaye, de les accompagner à pouvoir se prendre en charge et laisser tomber les chemins mortels de l’émigration irrégulière.
Mme Ndèye Mbeugou Ka de l’Anpej soutient de son côté, que pour mieux lutter contre le fléau, il faut trouver de l’emploi aux jeunes. «C’est en trouvant de l’emploi aux jeunes qu’il sera mieux aisé de les dissuader», a martelé la responsable de zone est de l’Anpej. Et, c’est à cela que vont s’atteler sa structure et le centre sénégalo-allemand. Déjà, se félicite Mme Ka, plusieurs sessions de formation ont été initiées en faveur des jeunes, potentiels migrants et même déjà de retour. Cela leur permettra d’être outillés et opérationnels. Mieux, informe-t-elle, la coopération a permis de développer beaucoup de séances de sensibilisation sur les risques liés à l’émigration clandestine. Un nombre important de jeunes a été ainsi touché à Koum­pentoum, Tambacounda. Et dans les jours à venir, a dit la directrice du centre, ils se déploieront dans les localités de Goudiry, Bakel…
afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here