PARTAGER

Pour lutter contre les grossesses non désirées des chercheurs Américains expérimentent un contraceptif oral masculin. Un dérivé l’ouabaïne, un extrait de plante utilisé comme poison sur les flèches par les chasseurs africains, pourrait faire le bonheur de milliers d’hommes dans le monde.

Comment lutter contre les grossesses non désirées ?  À  cette interrogation, l’Institut Eunice Kennedy Shriver des Etats unis semble trouver un début de réponse. Il s’agit de l’utilisation de contraception masculine. En effet, d’après une étude publiée sur Journal of Medicinal Chemistry que Topsanté.com a consulté, les chercheurs étudient l’utilisation de l’ouabaïne, un extrait de plante utilisé comme poison sur les flèches par les chasseurs africains pour être la base d’un contraceptif masculin oral.

Bien que connue pour nuire à la fertilité, des études cliniques sur des souris males ont montré que l’ouabaïne freine aussi la fertilité chez les hommes. Cependant, l’ouabaïne elle-même n’est pas t une option comme contraceptif en raison du risque de dommages cardiaques. Les chercheurs de Eunice Kennedy Shriver des Etats-Unis ont entrepris de concevoir un dérivé de l’ouabaïne plus susceptible de se lier aux spermatozoïdes, sans perturber la fonction cardiaque. Une fois lié, il interfère avec la capacité des cellules à se déplacer, ce qui est essentiel à son rôle dans la fertilisation de l’ovule. Testé sur les rats, ce nouveau composé a montré son efficacité, son innocuité et sa réversibilité.Si les résultats de cette étude sont encourageants, de nouvelles recherches doivent être mises en place pour confirmer ces conclusions sur l’homme.

Deux types de plantes africaines produisent de l’ouabaïne. Les mammifères les fabriquent également dans leur corps, mais à des niveaux très inférieurs pour contrôler la pression artérielle. Les médecins les prescrivent parfois à petites doses pour traiter les patients victimes d’une crise cardiaque

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here