PARTAGER

Le Réseau des femmes enseignantes pour l’équité et l’égalité du genre (Rfeeeg) a été officiellement lancé hier. Cette organisation vient en appoint aux autres structures qui se battent pour l’égalité et l’équité entre les sexes au Sénégal. Il a été constaté que malgré la politique de l’Etat en faveur du genre, des inégalités persistent encore entre hommes et femmes dans le système éducatif sénégalais. Concernant les politiques mises en place pour la promotion du genre, on rappelle la création de Bureau du genre dans les Inspections de l’éducation et de la formation, les Inspections d’académie, la création du Cadre de coordination des interventions en faveur de l’éducation des filles par le ministère de l’Education nationale, entre autres.
En dépit de toutes ces initiatives menées par le gouvernement, on note encore la déperdition et la baisse du niveau de performance scolaire chez les filles. D’après la représentante du ministère de l’Education à cette rencontre, «on est dans la dynamique d’institutionnalisation du genre dans ce secteur». Mme Marie Sibi a par la même occasion déploré l’absence des femmes aux postes de responsabilité. C’est donc pour contribuer à combattre les inégalités que le Rfeeeg qui compte enrôler les enseignantes de toutes les régions du Sénégal a été créé le 27 mars dernier. «Le Rfeeeg se destine à cristalliser l’ensemble des aspirations d’égalité entre les sexes et d’équité pour l’accès au plus haut niveau de responsabilité», a expliqué l’initiatrice du Rfeeeg, Maïmouna Cissokho Khouma, à la cérémonie de lancement.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here