PARTAGER

L’Unacois Yeessal et la Haute autorité du waqf ont signé hier une convention de partenariat. Il s’agit pour les commerçants d’accompagner la Haw dans ses missions.

L’Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (Unacois Yeessal) et la Haute autorité du waqf (Haw) unissent désormais leurs forces pour réduire les inégalités sociales et promouvoir la solidarité. A travers une convention de partenariat signée hier, pour une durée renouvelable de cinq ans, les deux parties ont convenu de co-investir dans les projets d’investissement dont les revenus seront affectés à des cibles démunies, mais aussi co-investir dans les projets sociaux en direction des cibles vulnérables. Dans le cadre de la mobilisation des ressources pour le financement de ces projets sociaux ou des investissements, l‘Unacois Yeessal s’engage à faciliter la mise en relation de la Haw avec ses membres désirant donner leur Zakat ou faire des donations, mais également appuyer la Haw auprès de ses membres pour la pose de box ou la collecte de donation waqf auprès de leur clientèle ou de leur personne et enfin faciliter la mise en relation de la Haw avec des partenaires financiers. L’Unacois Yeessal promet ainsi d’intégrer la Haw parmi les bénéficiaires privilégiés de sa politique sociétale par des contributions en nature ou en espèces.
Ce partenariat va porter sur la sensibilisation sur le waqf et sa promotion, la mobilisation des ressources et le développement de projets waqf et la politique de respon­sabilité sociétale de l’entreprise.
Cette alliance intervient après celle entre la Bnde et la Haw toujours pour accompagner cette dernière dans ses missions qui sont entre autres, de promouvoir le développement des waqfs.
La directrice du Haw invite les opérateurs économiques, les industriels et les bonnes volontés à accompagner sa structure pour améliorer le bien-être des populations. «A travers le Waqf l’Unacois pourra mieux structurer et mutualiser toute cette solidarité», a dit Oulimata Diop à la cérémonie de signature de la convention.
Selon Alla Dieng, secrétaire exécutif de l’Union nationale des commerçants et industriels, le waqf peut financer le développement à travers des financements de projets de très haut niveau et même des projets d’Etat. «Bien compris et bien orienté, le waqf peut participer à défaut d’éradiquer les inégalités sociales, à les réduire», a dit Alla Dieng qui promet des résultats d’ici un an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here