PARTAGER

Les Maladies tropicales négligées (Mtn) sont un groupe des maladies qui affectent 1,5 milliard des personnes les plus pauvres et les plus vulnérables, dont 620 millions vivent en Afrique. Au Sénégal, le tableau de bord montre des progrès importants contre les Mtn. Selon la note du communiqué de l’Alliance des dirigeants africains pour lutter contre le paludisme (Alma) au 30ème sommet de l’Union africaine, en 2016, 7,2 millions de personnes ont reçu des traitements pour au moins l’une des cinq Mtn les plus courantes. Aussi, durant la même période, plus de 6 millions de personnes ont été traitées pour la filariose lymphatique, représentant une augmentation de 15% de la couverture au cours de la dernière année. Ainsi, le Sénégal avait amélioré sa couverture pour l’onchocercose, passant de 51 à 69% en une seule année. Aujourd’hui, le pays traite au plus 600 mille personnes dans le besoin. Mieux, renseigne la note, le Sénégal a organisé une conférence internationale sur le contrôle et l’élimination des Mtn en octobre dernier à Dakar.
Les Mtn sont des maladies handicapantes qui défigurent et parfois tuent. En plus, elles empêchent les enfants d’aller à l’école et les adultes de travailler, piégeant les populations dans les cycles sans fin de la pauvreté. Mais grâce aux efforts d’un partenariat public-privé global, il y a plus de personnes que jamais qui reçoivent le traitement pour les Mtn, et le nombre de personnes qui sont à risque d’infection a diminué de plus de 400 millions pendant les derniers cinq années.
L’addition de ces maladies au tableau de bord par les chefs d’Etat montre qu’ils ont mis ces maladies à côté du paludisme et de la santé maternelle et infantile comme les priorités de la santé pour le continent. Ces dirigeants sont publiquement engagés de se tenir responsables des progrès.
ndieng@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here