PARTAGER

Pour permettre aux femmes et aux jeunes d’utiliser leurs compétences entrepreneuriales afin d’optimiser l’exploitation et la rentabilité de la ferme agricole moderne, de maximiser leurs revenus et accroître leur bien-être socio-économique, la ferme de l’Agence nationale d’insertion et de développement agricole (Anida) de Mont-Rolland a ouvert ses portes à six jeunes Canadiens. Ces derniers viennent de boucler un stage de 75 jours dans ladite ferme, dans le cadre du Programme Québec sans frontières (Qsf), mis en œuvre par le Programme Uniterra, en partenariat avec l’Anida. Selon Cheikh Lô, directeur de la Formation et de la mise en valeur de ladite agence, qui a présidé la cérémonie de clôture, il s’agit précisément de la troisième édition, la première s’étant tenue à Ngomène et la seconde à Djilakh. «Le programme consiste à faire venir des jeunes Canadiens pour accompagner les jeunes que nous avons mis en incubation dans nos fermes. C’est pour renforcer la capacité de nos jeunes, mais aussi de les conduire à mener des activités productives, rentables et rémunératrices afin qu’ils restent dans leur terroir pour ne plus aller en exode rural ou en émigration clandestine», explique M. Lô qui renseigne que «les Canadiens séjournent pendant 75 jours dans les fermes et logent dans les villages. Cela, pour avoir la même habitude et le même traitement que les jeunes villageois qu’ils ont trouvé sur place. C’est pour le brassage culturel. Ils veulent s’imprégner de la culture et de la vie des populations auxquelles ils sont venus rendre visite».
Au cours de leur séjour à Mont-Rolland, plusieurs activités étaient au menu du programme de ces stagiaires, en collaboration avec la ferme agricole. Il s’agit surtout de formations théoriques et pratiques permettant d’améliorer leurs compétences et connaissances dans les domaines de l’organisation, gestion d’entreprise, gestion financière, commercialisation et marketing, prospection de marché. Il s’est aussi agi, selon Abdoulaye Diapakha Tandia, chargé de Programme sectoriel-programme Uniterra, de «permettre aux stagiaires de s’imprégner des réalités socioculturelles locales, à travers des séjours dans certaines familles d’accueil dans le cadre du volet intégration interculturelle». Ce projet prend en compte également le volet stage de réciprocité et c’est ainsi qu’un membre de la ferme agricole de Mont-Rolland a été désigné à l’unanimité par les membres de la ferme, en la personne de Guy François Mbaye, pour un séjour au Canada. Une initiative, saluée par le maire de la commune de Mont-Rolland, Yves Lamine Ciss, qui fera noter que depuis que le programme a été mis sur pied, «il profite aux jeunes de la localité qui, aujourd’hui, quittent Dakar pour rentrer dans la commune. Aujourd’hui, c’est le retour vers Mont-Rolland». Il demande ainsi à l’Anida de renforcer et d’élargir les fermes agricoles dans sa commune.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here