PARTAGER

Que dire ? Les séries de meurtre touchent le chef de l’Etat, qui a insisté hier en Conseil des ministres, «sur le maintien du dispositif de sécurité en cours dans la banlieue de Dakar et dans les régions» pour assurer le renforcement «permanent de la sécurité des personnes et des biens». Dans le même sillage, il a demandé aux ministres de l’Intérieur et des Forces Armées «de s’atteler davantage au déploiement optimal d’une stratégie de sécurisation durable des personnes et des biens sur toute l’étendue du territoire national». En plus, «il a, également, invité le ministre de l’Energie à veiller à l’éclairage des quartiers et autres axes routiers, notamment la Route nationale N°1».
Quid du trafic du bois ? Selon le communiqué du Conseil des ministres, le chef de l’Etat a «au titre de la préservation de nos écosystèmes forestiers, rappelé au gouvernement la priorité qu’il accorde à la lutte contre le fléau du trafic de bois et a exhorté les forces de défense et de sécurité à poursuivre le travail de qualité réalisé sur le terrain». Par conséquent, le ministre de l’Environnement, en relation avec les autres ministres concernés, est appelé «à poursuivre la sensibilisation des populations, le suivi des opérations au niveau des forêts nationales tout en veillant à l’application de la loi dans toute sa rigueur contre les contrevenants».
Par ailleurs, Macky Sall n’a pas occulté la sérieuse question de la prise en charge des insuffisants rénaux. Il a suggéré à son ministre de la Santé de prendre toutes les dispositions pour assurer la maitrise de la chaine d’approvisionnement du matériel de dialyse et veiller à l’amélioration de l’accès à la dialyse à moindre coût dans le privé en instaurant «en permanence un dialogue constructif et consensuel» avec les associations des malades.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here