PARTAGER

A trois semaines du combat Modou Lô-Lac 2, le stade Demba Diop, qui doit accueillir cette affiche, est toujours fermé. Le ministre des Sports, Matar Ba, dit attendre le feu vert de la direction de la Protection civile qui vient tout juste de procéder à une visite d’inspection des lieux. Et vu la délicatesse du dossier du stade Demba Diop, suite au drame du 15 juillet, le délai semble trop court pour le rendre opérationnel d’ici le 29 octobre.

Le combat Modou Lô-Lac 2 aura-t-il lieu ce 29 octobre ? A trois semaines de cette affiche, le stade Demba Diop, qui doit l’accueillir, est toujours fermé.
Interpellé sur la question, le ministre des Sports n’a pas apporté l’éclairage souhaité par les amateurs pour avoir servi un discours assez prudent. «Nous travaillons sur la réouverture du stade Demba Diop. Il faut savoir que Demba Diop ne relève pas seulement du ministère des Sports. C’est aussi une question de justice», a renseigné Matar Bâ à Sunu Lamb. Avant de révéler : «Vendredi passé, il y a eu une inspection de la direction de la Protection civile qui a fait le travail. Nous attendons le rapport. Ensuite, on va travailler, rectifier ce qu’il y a lieu de rectifier et ouvrir Demba Diop pour le mettre à la disposition des sportifs.»
En clair, la balle est dans le camp de la direction de la Protection civile qui doit donner son feu vert quant à une éventuelle réouverture de ce stade mythique.

«Techniquement, Demba Diop ne peut être prêt le 29 octobre»
Mais avant cela, la Protection civile devra remettre son rapport à sa tutelle, à savoir le ministre de l’Intérieur. Qui a son tour va se tourner vers son homologue des Sports, Matar Ba, pour une appréciation de la situation et voir éventuellement les différents travaux à effectuer au niveau de l’infrastructure. Et c’est bien après qu’une décision sera prise de rouvrir le stade Demba Diop avec l’annonce officielle d’une date.
Comme on peut donc le constater, une telle procédure demande du temps et ne peut se faire en moins de trois semaines. Ce qui fait dire à ce technicien proche du dossier : «Techni­quement, Demba Diop ne peut pas être prêt le 29 octobre. A moins qu’on veuille faire du forcing.» Ce qui serait suicidaire avec ce qui s’était passé lors de la finale de la Coupe de la Ligue. Et d’ailleurs sous ce chapitre, nous comprenons la prudence du ministre des Sports qui n’a pas voulu se mouiller en étant très réservé quant à la disponibilité du stade Demba Diop à la date du 29 octobre.
Même prudence notée chez le président du Cng de lutte. Interrogé ce lundi en conférence de presse sur l’ouverture du stade Demba Diop, le Dr Alioune Sarr a gentiment demandé aux confrères de se référer aux propos du ministre des Sports.
Comme quoi, tous les ingrédients semblent réunis pour un nouveau report du combat Modou Lô-Lac 2 après le premier rendez-vous manqué du 16 juillet, au lendemain du drame de Demba Diop. Et si ce report se confirmait, ce serait un autre coup dur pour le promoteur, Pape Abdou Fall, et aussi pour les lutteurs si on mesure le préjudice surtout financier qu’ils subissent quand on a déprogramme leur combat.
D’ailleurs, d’aucuns vont plus loin en soutenant que même le combat Ama Baldé-Papa Sow du mois prochain (19 novembre) est menacé. Sachant que les parties concernées par la réouverture de Demba Diop, à savoir la Protection civile, les ministères de l’Intérieur et des Sports, «ne vont pas bâcler le travail pour seulement faire plaisir aux amateurs de lutte».
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here