PARTAGER

Les amateurs de lutte continuent de s’offusquer de la manière avec laquelle Gris 2 s’est défait de Pakala en profitant de la nouvelle réglementation du Cng qui a valu à son adversaire d’être disqualifié suite à 5 avertissements récoltés. Le président de l’Association des amateurs, Doudou Diagne «Diécko», est monté au créneau pour dénoncer un tel règlement.

Le monde de la lutte a encore du mal à avaler la pilule amère issue du combat de dimanche dernier entre Gris 2 et Pakala. Se sentant lésés, ceux qui ont la lutte comme passion continuent d’étaler leur mal en dénonçant la manière avec laquelle Gris 2 de Fass est parvenu à prendre le dessus sur son vis-à-vis qui a été disqualifié pour avoir écopé de 5 avertissements pour des «sorties délibérées».

«C’est un règlement de la lutte olympique qu’on cherche à appliquer à la lutte avec frappe»
Le président de l’Association des amateurs de lutte, Doudou Diagne «Diécko», est monté hier  au créneau pour s’en offusquer. Ce dernier n’est pas passé par quatre chemins pour dire que la cause de ce spectacle «fade» servi aux amateurs est à chercher dans cette nouvelle réglementation du Cng de lutte.
«Si les amateurs sont lésés, c’est normal qu’ils déploient des gorges chaudes. Tout le monde a déploré le règlement en disant qu’il n’est pas bon. Nous avons toujours insisté en disant que ce règlement n’est pas bon. On l’a toujours dénoncé à chaque fois que l’occasion se présente. C’est un règlement de la lutte olympique qu’on cherche à appliquer à la lutte avec frappe. Alors que ce sont deux disciplines différentes», soutient le président des amateurs.
Poursuivant son argumentaire, ce dernier explique : «Ce qu’on devait faire, c’est d’avertir le lutteur qui chercherait manifestement à pousser son adversaire hors de l’enceinte en le poussant à faire une sortie délibérée. Le règlement devrait épargner le lutteur poussé à se retrouver hors de l’enceinte du fait d’un adversaire.»

«Revoir ce règlement en rapport avec les acteurs de la lutte»
Du coup, Doudou Diagne «Diécko» exige «la suppression de ce règlement par le Cng la saison prochaine». Pour ce faire, il demande l’implication des entraîneurs et autres acteurs de la lutte pour la mise en place «de meilleures dispositions pour éclairer ce nouveau règlement».
Sur la pluie de critiques qui s’est abattue  sur l’arbitre l’accusant d’être celui qui a gaché le combat de dimanche, Doudou Diagne «Diecko» d’enfiler le robe d’avocat pour protéger ce dernier. Car pour lui  l’arbitre «n’a fait qu’appliquer le règlement», en  donnant  la victoire à Gris 2. «On n’a rien à reprocher à l’arbitre», souligne-t-il. Non sans rappeler le combat qui avait valu à Moustapha Guèye une défaite face à Balla Bèye 2 sans qu’il y ait combat. «Ce jour l’arbitre avait accordé la victoire à Baboye en se pliant au règlement», fait-il remarquer.
Considérée comme un règlement dont certains lutteurs en abusent, comme on le note dans la lutte simple, pour gagner un combat en exerçant une poussée sur son adversaire pour le faire sortir de l’enceinte, «cette pratique ne rehausse pas le niveau des combats», à en croire notre interlocuteur.
Avec cette disqualification consécutive à cinq avertissements, Pakala va aussi voir son cachet grignoté. «Il y a trop d’argent qu’on retient sur le cachet des lutteurs. Ceux qui n’ont aucune intention de tricher dans un combat ne méritent pas cette sanction onéreuse», dégaine à nouveau le président des amateurs.

ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here