PARTAGER

Lac 2 et Boy Niang promettent d’offrir aux amateurs un «combat de boxe» le 13 juillet prochain. Les deux protagonistes ont donné cette garantie au cours de leur face à face de mardi dernier.

Surnommé le «Puncheur du Walo» pour avoir mis Ko des adversaires, Lac 2 a invité Boy Niang, considéré lui aussi comme un As de la Boxe pour l’avoir pratiqué depuis l’âge de 14 ans, à faire parler leur coups de poing pour savoir celui qui maîtrise le mieux la bagarre avant de finir le combat par la lutte. C’était lors de leur face à face de ce mardi à la 2Stv. «J‘invite Boy Niang à la bagarre. Je sais que c’est que c’est un champion mais je lui demande de s’engager dans un combat où chacun d’entre nous va montrer ce qu’il sait faire sur un ring. Je lui demande d’accepter le défi que je lui lance. Je veux le bastonner avant de le terrasser», a promis Lac 2 dont le dernier combat a été sanctionné par une défaite contre Modou Lô suite à une décision arbitrale. Un appel qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd dans la mesure où Boy Niang 2 y a répondu favorablement. «Je sais que Lac 2 fait de l’intox car il n’est pas un offensif. Il a été toujours un défensif car manquant d’arguments offensifs. Mais pour le prendre au mot, je suis prêt à me bagarrer avec lui. Je veux le faire bouger car c’est un attentiste. En optant pour la boxe on va faire plaisir aux amateurs. Il y aura du spectacle. S’il veut on peut même prendre des engagements vis à vis du promoteur pour qu’on se cogne dessus pendant de bonnes minutes», a rétorqué le lutteur de Pikine qui est revenu lundi de l’étranger où il était parti se préparer en vue de son prochain combat qui fait suite à son succès face à Sa Thiès, un autre lutteur de Guédiawaye.
Justement, cherchant à laver l’honneur de tous ses autres collègues lutteurs de Guédiawaye battus tous par le lutteur de Pikine, Lac 2 d’ajouter une pique à l’endroit de son vis à vis en soutenant que ce dernier ne tiendra pas parole «parce qu’il n’osera pas se battre» contre lui. Le «Puncheur du Walo» pousse la provocation jusqu’à dire qu’il n’accordera aucune parcelle d’initiative à Boy Niang 2, réputé défensif comme lui.
En tout cas, Boy Niang accorde beaucoup d’importance à ce combat qui, selon lui, est décisif par rapport à la suite de sa carrière. «J’ai des objectifs dans ma carrière. Le combat ne peut pas être facile. Je veux atteindre un certain statut et il faut que je me serve de lui comme escalier. C’est pourquoi toute la population de Pikine s’attend à une victoire.»
A trois mois de ce choc organisé par Baye Ndiaye, tous les ingrédients semblent déjà réunis pour ce combat de feu. Les amateurs se frottent les mains…en attendant la prochaine guerre des mots.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here